Le sommeil est important pour construire notre mémoire. © Leszekglasner, Fotolia
Santé

Journée du sommeil : comment un stimulus olfactif peut renforcer la mémoire

ActualitéClassé sous :Sommeil , mémoire , cerveau

-

Le sommeil est précieux pour forger notre mémoire. Des scientifiques ont mis au point une technique pour la booster pendant le sommeil grâce au parfum d'une rose.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Interview : le neurofeedback permet-il au cerveau de mieux fonctionner ?  Le neurofeedback offre à un utilisateur la possibilité d’observer l’activité de son propre cerveau. Cette procédure non invasive possède des applications plutôt inattendues. Futura-Sciences a interviewé, lors de son allocution à TEDxCannes, Maureen Clerc, chercheuse à l’Inria (Institut national de recherche en informatique et en automatique), afin qu’elle nous parle en détail de cette technique. 

Le 13 mars 2020, c'est la journée mondiale du sommeil. Bien dormir est primordial pour notre santé mais aussi pour notre mémoire. Elle peut être consolidée par ce qu'on appelle « la réactivation ciblée de la mémoire » ou TMR pour targeted memory reactivation, en anglais. Cette méthode consiste à restimuler un patient en plein sommeil avec les mêmes signaux utilisés durant un exercice de mémoire éveillé. Bien que les effets de cette méthode sur les oscillations cérébrales durant le sommeil soient inconnus, il est admis qu'un bon sommeil est indispensable pour construire sa mémoire.

Des scientifiques de l'Institut Weizmann en Israël ont mis au point une technique basée sur un stimulus olfactif pour réactiver la mémoire durant le sommeil dans un seul hémisphère. Leur travail est publié dans Current Biology.

Un schéma récapitulant l'expérience de TMR réalisée par les scientifiques. © Ella Bar et al. Current Biology

Le parfum d’une rose qui ravive la mémoire

Sur un écran scindé en deux, les mots apparaissant à droite sont traités par l’hémisphère gauche et inversement. Les scientifiques se sont basés sur ce principe pour élaborer leur expérience de TMR. Pendant qu'ils mémorisaient sur quel côté de l'écran apparaissaient les mots, les patients ont respiré un parfum de rose par les deux narines. Suite au test, les patients ont dû replacer du bon côté les mots, puis ils ont fait une sieste d'une demi-heure au laboratoire. Alors qu'ils dormaient, le parfum de rose leur a été à nouveau administré, mais par une seule narine. Après la sieste, les patients ont répété le test.

La diffusion unilatérale de l'odeur a permis de réactiver la mémoire stockée dans un seul hémisphère. L'odeur infusée par la narine droite a réactivé les souvenirs de l'hémisphère droit, les patients ont donc mieux retenu les mots à gauche de l'écran. Les scientifiques ont également observé qu'une stimulation unilatérale modifie les oscillations lentes et les fuseaux de sommeil dans les deux hémisphères. Ces effets n'ont pas été observés chez le groupe témoin, qui n'a pas été exposé à l'odeur de rose durant la phase de mémorisation.

À quoi pourrait bien servir cette méthode non invasive ? Selon les scientifiques, leur expérience pourrait avoir des applications cliniques, notamment dans le cas de syndrome de stress post-traumatique latéralisé. Les patients ayant subi un accident vasculaire cérébral dans l'un des deux hémisphères pourraient aussi en bénéficier.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !