Santé

C’est confirmé, les femmes ont une meilleure mémoire que les hommes

ActualitéClassé sous :biologie , mémoire , capacité de mémorisation

Une chercheuse américaine a démontré ce que toute la gent féminine pense tout bas : les femmes ont une meilleure mémoire que les hommes. Des travaux plus poussés sont désormais nécessaires pour comprendre le mécanisme cérébral impliqué dans cette différence.

Les femmes auraient une meilleure mémoire que les hommes, d'après une étude. Or, le mécanisme cérébral mis en jeu reste à déterminer. © Victor1558, Flickr, cc by 2.0

On entend souvent que les femmes ont une meilleure mémoire que les hommes. Qi Wang, professeure à l'université Cornell aux États-Unis, vient renforcer ce constat par une preuve scientifique. Son étude, publiée dans la revue Memory, montre qu'elles possèdent une capacité de mémorisation plus élevée que celle des hommes.

Pour ces travaux, la chercheuse a testé la mémoire de 60 étudiants universitaires d'origines diverses. Au cours d'une période courte d'une semaine, les candidats ont reçu trois textos surprises. À la réception de chaque message, ils devaient immédiatement relater par écrit les événements qu'ils avaient vécus au cours des 30 minutes précédentes. À la fin de la semaine, les étudiants ont été convoqués pour un test de mémoire inattendu. Cet exercice consistait à raconter avec le plus de détails possible leurs souvenirs des moments passés avant la réception des SMS.

Selon cette étude, les femmes accordent plus d'importance aux relations sociales que les hommes dans leurs souvenirs. © Janine, Flickr, cc by nc nd 2.0

Les femmes et les hommes ont des souvenirs différents

Les résultats montrent que les femmes seraient capables de mémoriser davantage de détails précis et justes par rapport aux hommes. D'autre part, elles auraient tendance à accorder beaucoup d'importance aux interactions sociales auxquelles elles ont été confrontées. « Ces résultats renforcent l'idée que les hommes et les femmes voient le monde différemment, explique Qi Wang, cette dissemblance se reflète dans leurs capacités de mémorisation. »

Ces travaux ne sont pas les premiers du genre et d'autres chercheurs avaient déjà montré que le genre sexuel jouait un rôle dans la mémoire. Cependant, aucune étude sérieuse n'a pour le moment identifié le mécanisme cérébral impliqué dans cette différence. L'élucidation de ce phénomène permettrait de mieux comprendre les mystères de la formation des souvenirs.

Cela vous intéressera aussi