Que sait-on sur le protocle de soin de Donald Trump ? © DOERS, Adobe Stock
Santé

Le traitement contre la Covid-19 de Donald Trump interroge les scientifiques

ActualitéClassé sous :Pandémie , Trump , Donald Trump

Le Président Trump est positif à la Covid-19 depuis le 2 octobre si l'on en croit son annonce sur Twitter. Depuis ce jour, tous les projecteurs sont braqués sur son état de santé et son traitement. D'ailleurs, ce dernier ne manque pas d'intriguer la communauté scientifique...

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] 22% de la population serait plus vulnérable aux complications du covid-19  Environ 1,7 milliard de personnes, soit 22 % de la population mondiale, seraient atteintes de troubles de la santé susceptibles de causer des complications en cas d'infection par le virus Covid-19. C'est le résultat d'une étude mise en ligne par le CDC basée sur des relevés collectés tout au long du mois d'avril 2020 aux États-Unis.  

Depuis le 2 octobre, tous les médias se préoccupent de l'état de santé du Président américain Donald Trump. En pleine campagne électorale, l'homme qui déteste paraître « faible », est malade. Il présenterait des signes modérés de la Covid-19 : fièvre et encombrement des voies respiratoires notamment. Il a été transféré quelques jours au centre médical des forces armées des États-Unis et a bénéficié d'un traitement expérimental. Depuis, il est de retour à la Maison-Blanche. Cela fait donc quatre jours qu'il a été détecté positif à la Covid-19.

Le traitement de Donald Trump 

Le traitement conféré à Donald Trump est contraire à toute éthique médicale. Aucune conclusion ne pourra être tirée concernant l'efficacité de ce protocole, étant donné qu'il est le seul à en bénéficier. On a la nette impression que son équipe médicale tente de soigner le Président à l'aide de données préliminaires et de preuves mécanistes. Pour autant, rappelons que seuls les essais cliniques sont habilités à nous donner accès à une connaissance médicale. Un récent article paru dans la revue Science relate en détail ce que nous savons actuellement sur le traitement du Président. 

Pour l'instant, peu de données sont publiées dans la littérature scientifique concernant l'efficacité des anticorps de synthèse contre la Covid-19 © Siarhei, Adobe Stock

Des anticorps de synthèse de Regeneron

C'est une combinaison de deux anticorps de synthèse qui est censée empêcher la fixation de la protéine Spike du SARS-CoV-2 sur son récepteur favori, l'enzyme de conversion de l'angiotensine 2. 

Les expériences qui démontrent l'efficacité de ce cocktail d'anticorps concernent les animaux. Il semble que ce traitement puisse réduire la charge virale et la sévérité de la maladie chez l'animal. Regeneron, l'entreprise qui produit le cocktail d'anticorps, a présenté la semaine dernière des données préliminaires chez l'Homme. Pour l'instant, aucun essai clinique de phase 3 n'est donc publié dans la littérature scientifique. De plus, ces mêmes données préliminaires concernent des personnes asymptomatiques pour la plupart et quelques personnes avec une affection modérée. Ensuite, toujours en regardant ces données, on constate que le dosage utilisé était de 2,4 grammes alors que Donald Trump a reçu une perfusion de 8 grammes. 

Enfin, l'utilisation de ces anticorps ne peut normalement se faire qu'en participant à un essai clinique où le patient reçoit de façon aléatoire le traitement à l'étude ou un placebo. Ce n'est que dans le cadre de traitement compassionnel que l'on peut envisager de donner un traitement en dehors d'un essai clinique. L'état de santé de Donald Trump - en tout cas celui qui a été communiqué - ne laissait pas penser qu'un tel traitement était nécessaire.

Le Remdesivir de Gilead

Par la suite il a aussi reçu du Remdesivir, le fameux traitement de la firme pharmaceutique Gilead. Ce traitement a montré une efficacité extrêmement limitée, avec un service médical rendu, jugé trop faible, par la Haute autorité de santé (HAS) pour pouvoir prétendre à une autorisation de mise sur le marché et un remboursement par la Sécurité sociale en France. 

Le Remdesivir est un traitement qui a montré une efficacité très limitée dans le cadre de la Covid-19. © Joel Bubble Ben, Adobe Stock

De la dexaméthasone, le seul traitement qui dispose de preuves cliniques robustes

C'est le seul traitement que Donald Trump ait reçu qui a apporté la preuve de son efficacité chez les patients atteints de Covid-19 en phase sévère de la maladie. Dès lors, soit Donald Trump a déjà connu cette phase sévère, soit c'est encore une utilisation hasardeuse de la part de son équipe médicale. Des vidéos récentes suggèrent que le Président souffre encore de difficulté notable pour respirer, malgré sa volonté de montrer à ses électeurs qu'il va mieux.

Et le reste...

Il plane une drôle d'impression parmi la communauté scientifique et médicale mondiale : celle que l'équipe médicale du Président a vraiment pris tout et n'importe quoi pour tenter de le « soigner ». Dans son protocole de soin, on retrouve également du zinc, de la vitamine D, de la famotidine (un antihistaminique), de la mélatonine (une hormone), et de l'aspirine. La question se pose aussi de l'interaction entre tous ces médicaments. Si tout cela paraît complètement incompréhensible et incensé, peut-être une chose l'est encore plus : où est donc l'hydroxychloroquine, le « meilleur médicament de toute l'histoire de la médecine », selon les propos vociférés durant le mois de mars par le Président américain lui-même.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !