L'air conditionné pourrait jouer un rôle dans les contaminations. © spinetta, Adobe Stock
Santé

Coronavirus : une étude révèle que la climatisation a favorisé la contamination de plusieurs personnes

ActualitéClassé sous :Pandémie , SARS-CoV-2 , Coronavirus

-

Une famille chinoise a été contaminée car elle se trouvait sous le système d'air conditionné dans un restaurant. Les personnes siégeant aux tables à proximité des porteurs ont aussi été contaminés. 

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Chloroquine et COVID19 : que faut-il en penser ?  La chloroquine suscite l’engouement dans la population après les communications peu précautionneuses d’une équipe de recherche Marseillaise. Cependant, il faut faire preuve de prudence. L’ensemble de la communauté scientifique critique et appelle à la retenue quant à l’interprétation des résultats de cette étude. 

Les mesures de distanciation sociale sont d'une importance cruciale. Cependant, dans des endroits confinés comme un restaurant, l'air conditionné jouerait également un rôle capital dans la dissémination des sécrétions respiratoires contenant de l'ARN viral. C'est ce que rapporte une récente lettre de recherche dans le journal Emerging Infections Disease. 

Au menu : des postillons à la sauce SARS-CoV-2 

C'est dans un restaurant climatisé de 5 étages, sans fenêtres, localisé en Chine que les contaminations ont eu lieu. Une famille venue de Whuan a voyagé jusqu'à Guangzhou. Ici, elle a déjeuné dans ledit restaurant. Le lendemain, une personne de cette famille a manifesté des symptômes typiques du Covid-19. Ce déjeuner aurait favorisé la contamination de 9 autres personnes : 4 membres de la même famille et 5 personnes des deux autres familles à proximité, dont 2 personnes se trouvant en dessous de l'air conditionné.

Le lendemain, 83 personnes ont déjeuné au même étage que ces personnes ; 10 ont développé des symptômes par la suite. Les auteurs considèrent la piste de la contamination par climatiseur plausible même si d'autres hypothèses ne peuvent pas être écartées (contamination directe, puis contamination intra-famille, autres scénarios). Enfin, les investigateurs rappellent que des contaminations suspectes similaires avaient déjà été observées concernant le MERS-CoV.
 

La scène de contamination. © Emerging Infectious Disease

Des futures recommandations pour les salles closes ? 

L'étude a cependant ses limites -- pas d'expérimentation simulant la voie de transmission aéroportée, pas d'études sérologiques, avec écouvillon, sur des membres asymptomatiques de la famille et d'autres convives pour estimer le risque d'infection directe -- cependant, forts de cette potentielle découverte, les auteurs concluent que la transmission des gouttelettes a été provoquée par une ventilation climatisée. Le facteur clé de l'infection était la direction du flux d'air. Pour éviter la propagation du Covid-19 dans les restaurants, ils recommandent de renforcer la surveillance de la température, d'augmenter la distance entre les tables et d'améliorer la ventilation.

  • Une personne aurait contaminé 9 personnes dans un restaurant dont deux se trouvaient à distance sous l'air conditionné. 
  • La piste est jugée plus que plausible par les chercheurs même si d'autres pistes ne peuvent pas encore être formellement écartées.
  • Ils conseillent pour les salles du même type de renforcer la surveillance de la température, d'augmenter la distance entre les tables et d'améliorer la ventilation.
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !