Inventé par W.H. Carrier en 1902, le principe de l'air conditionné a donné naissance à la climatisation telle que nous la connaissons aujourd'hui. © vchalup, Adobe Stock
Maison

Air conditionné

DéfinitionClassé sous :climatisation , air conditionné , climatiseur

De l'anglais « conditioned air », le terme « air conditionné » désigne un volume d'air intérieur (bureau, habitation, véhicule) maintenu à une température et un niveau d'hygrométrie constant.

Air conditionné ou climatisation ?

Aujourd'hui synonyme de climatisation, l'air conditionné est un procédé différent. En effet, la technique utilisée pour l'air conditionné (air conditionning) consiste à brasser l'air extérieur et intérieur afin d'obtenir une température donnée, mais qui ne peut être inférieure à celle de l'extérieur. La climatisation, quant à elle, permet d'abaisser ou de monter la température du volume d'air d'une pièce ou l'habitacle d'une voiture.

Inventé pour régler un problème d’hygrométrie

C'est pour répondre aux problèmes d'une imprimerie, dont le papier subissait les variations de l'humidité de l'air, que l'Américain W.H. Carrier a imaginé, en 1902, une machine capable d'assécher l'air tout en lui conservant un niveau d'humidité et une température précise. Ancêtre des climatiseurs modernes, cette machine permettait de renouveler le volume d'air d'un local. En revanche, pour assurer le confort des personnes, le premier bâtiment à être équipé fut la bourse de New York. Ce dispositif équipera peu à peu les salles de cinéma avant de s'attaquer au secteur résidentiel.

Conçue pour contrôler l’humidité de l’air et maintenir une température constante, l’imposante machine inventée par W.H. Carrier est l’ancêtre de la climatisation moderne. © Carrier

Un agréable confort qui impact l’environnement

Aujourd'hui, pour profiter d'une température agréable chez soi ou au bureau, la climatisation se décline en de nombreux équipements. Du climatiseur mobile au climatiseur multisplit ou monosplit, tous permettent de rafraîchir le volume d'air d'une pièce pour la rendre confortable au plus fort des étés. Revers de la médaille, ces équipements de confort participent au réchauffement climatique. En cause, sur certains appareils un dégagement dans l'atmosphère des fluides frigorigènes (fuite sur le circuit, équipement en fin de vie...) au fort pouvoir réchauffant.

Un gaz pour moins polluer

Pour réduire l'impact des équipements de climatisation, le gaz R410A utilisé comme fluide frigorigène est appelé à disparaître à l'horizon 2025. Afin de le remplacer et réduire ces émissions de gaz à effet de serre ce gaz est peu à peu remplacé par le gaz R32. Résultat, les climatiseurs fonctionnant avec ce gaz affichent un pouvoir de réchauffement global (PRG) de trois fois inférieur.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] 10 astuces pour survivre à l'été sans climatiseur  Tout le monde ne dispose pas d'un climatiseur chez soi. Voici donc 10 astuces pour lutter efficacement contre la chaleur cet été. 

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !