Pour freiner la propagation du coronavirus, nous devons impérativement rester chez nous le plus souvent possible. © sosiukin, Adobe Stock
Santé

Pourquoi il est important de rester confiné chez soi ?

ActualitéClassé sous :Coronavirus , distanciation sociale , confinement

[EN VIDÉO] 9 questions sur l’épidémie mondiale de coronavirus  Retrouvez en vidéo toutes les réponses aux questions que vous vous posez sur l'épidémie mondiale provoquée par le coronavirus de Wuhan ! De l'origine de l'épidémie aux moyens de prévention, cette vidéo détaille toutes les informations clés en 9 questions. 

Distanciation sociale. Depuis quelques jours, avec l'explosion de la crise du coronavirus, l'expression est sur les lèvres de tous les journalistes, de tous les membres du gouvernement et de tous les experts, médecins et chercheurs. Mais pourquoi ? Pourquoi sont-ils aussi unanimes à vouloir nous faire rester chez nous ?

En France, on se fait la bise, on partage des apéros et on discute sans fin autour d'un café. C'est notre façon de voir la vie. En société. Et avec la crise du coronavirus plus encore, nous avons envie de nous serrer les coudes. De nous réunir pour ne pas céder à l'angoisse. Mais aujourd'hui, l'heure est grave. « Nous sommes en guerre », a déclaré hier soir notre président de la République. Et les autorités nous conjurent, aujourd'hui plus que jamais, de rester chez nous.

Pourquoi ? D'abord, parce que, les chercheurs sont unanimes à ce sujet : en l'absence de véritable traitement, en l'absence de vaccin, la distanciation sociale est à ce jour, le seul moyen efficace de freiner cette pandémie. Car, comme le soulignait fort justement jeudi dernier, Jérôme Salomon, directeur général de la Santé : « Le coronavirus ne circule pas en France. Ce sont les hommes et les femmes qui le transmettent. »

Alors, pour les autorités politiques et sanitaires, le mot d'ordre est lancé. Et des personnalités s'en font désormais l'écho sur les réseaux sociaux.

Parce que nous pouvons tous transmettre le coronavirus

Pourtant, nous ne nous sentons pas tous concernés. Parce que nous sommes jeunes. Parce que nous sommes en bonne santé. Parce que nous ne présentons aucun symptôme.

Mais il faut savoir qu'au-delà du fait que personne ne devrait se sentir invulnérable face à ce coronavirus, celui-ci présente deux particularités qu'il ne faut pas négliger.

D'abord, il semble faire un certain nombre de victimes paucisymptomatiques (peu symptomatiques). Toutes ces personnes atteintes du virus sans pour autant présenter de véritables symptômes. Sans même le savoir, donc. Autant de personnes qui restent cependant contagieuses et susceptibles de transmettre le coronavirus. Notamment à des personnes fragiles pour lesquelles le risque de mortalité est bien plus élevé. Rester à la maison uniquement si vous ressentez des symptômes n'est donc pas suffisant. Il faut tout simplement rester chez vous dès maintenant.

D'autant que ce coronavirus est particulièrement contagieux. Son taux de reproduction, son R0, apparaît relativement élevé - il se situe quelque part entre 2 et 3 - comparé à celui de la grippe saisonnière - qui est de l'ordre de 1,5.

Pour ne pas saturer les services de soins

Comme l'explique David Louapre, un physicien français, sur son blog« une épidémie, c'est une réaction en chaîne ». Et comme le R0 dépend non seulement des caractéristiques du virus, mais aussi de nos comportements, « les mesures de distanciation sociale peuvent avoir un effet totalement disproportionné par rapport au changement initial que l'on fait. Un modèle-jouet peut facilement montrer comment en divisant très simplement nos contacts par deux et en divisant la probabilité de transmission d'un virus de ce type par deux - en se tenant à plus d'un mètre des autres personnes ou en se lavant les mains très régulièrement -, on peut passer de deux millions de morts à seulement 180 ! » Parlant d'un modèle-jouet et certainement pas d'une quelconque prédiction, encore une fois.

Ainsi, si aucune mesure de distanciation sociale n'est prise, nous risquons l'emballement. L'emballement des cas et de fait, l'emballement des cas graves. C'est donc bien la saturation des services de soins que les autorités craignent le plus. Une saturation qui pourrait conduire à une surmortalité très importante.

Dimanche soir sur le plateau de TF1, Olivier Véran, ministre de la Santé, le disait déjà : « Ce n'est pas un acte de résistance que de sortir quand on vous dit de ne pas sortir. C'est un acte d'inconséquence ou d'insouciance. Et l'insouciance, aujourd'hui, elle peut tuer. »

Alors, dans les prochains jours... Restez chez vous !

  • Le coronavirus est très contagieux.
  • Y compris lorsque les personnes infectées ne présentent que peu de symptômes.
  • En l’absence de traitements spécifiques et de vaccin, les experts assurent que le seul moyen efficace de lutter contre cette pandémie, c’est la distanciation sociale.
  • Il est donc plus que jamais important de… rester chez soi !
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !