La pandémie grippale poursuit sa progression et touche désormais plus de cinquante pays. Désormais séquencé, le virus A(H1N1) peut s'attendre à trouver bientôt un vaccin sur sa route.
Cela vous intéressera aussi

Avec 2.112 cas supplémentaires depuis sa mise à jour du 28 mai, l'Organisation mondiale de la Santé (OMSOMS) confirme que la pandémiepandémie de grippegrippe à virusvirus A(H1N1) est toujours très active. Au total, 15.510 cas sont confirmés dans 53 pays (contre 48 hier) et 99 malades ont perdu la vie.

Avec 99 morts contre 95 hier, la mortalité progresse encore mais la létalité pour sa part, semble demeurer toujours modeste. En France, où l'Institut national de veille sanitaire (INVSINVS) ne publie plus ses mises à jour que trois fois par semaine sauf changement d'importance, le nombre de cas confirmés reste fixé à 20.

Tous étaient des cas importés (11 du Mexique, 8 des Etats-Unis et 1 du Canada) et aucun n'était sévère. Seize malades sont déjà sortis d'hôpital, et 10 autres cas sont en cours d'investigation.

La bonne nouvelle vient de ce que la souche virale responsable de la pandémie est désormais identifiée et décodée. L'OMS a transmis ces éléments aux fabricants, de sorte que les étapes préalables à la production de vaccinvaccin peuvent débuter. L'inventaire total des cas, pays par pays, est accessible - en anglais seulement - dans un document au format PDF.