Santé

Grippe A/H1N1 : 25 pays touchés et 12 cas confirmés en France

ActualitéClassé sous :médecine , InVS , grippe A/H1N1

L'institut de Veille sanitaire (INVS) a annoncé vendredi deux nouveaux cas de grippe A/H1N1 en France, ce qui porte à 12, le nombre de cas confirmés dans notre pays.

Le virus H1N1. Crédit CDC

« A ce stade, aucune forme sévère de la maladie n'a été observée », rassurent toutefois les autorités sanitaires. L'INVS ajoute également que « tous les cas confirmés sont des cas importés ». Du Mexique donc, mais aussi de New York (2). C'est la raison pour laquelle les mesures de protection concernant les vols aériens provenant du Mexique sont étendues à ceux venant des Etats-Unis.

La Cellule interministérielle de Crise (CIC) explique en effet que cinq états américains (Californie, Texas, Illinois, Wisconsin et New York) « sont aujourd'hui des zones de transmission du virus en communauté », sans toutefois « constituer des zones à risque ».

Résultat, « si l'un des passagers présente des symptômes grippaux, l'atterrissage du vol concerné se fera à l'aérogare dédié de Roissy-Charles-de-Gaulle déjà opérationnel pour les avions en provenance du Mexique, où tous les passagers bénéficieront de la prise en charge médicale spécifique mise en place depuis le 5 mai », ajoute la CIC. Il est par ailleurs recommandé « à tous les voyageurs en provenance des Etats-Unis, s'ils développent après leur retour des symptômes grippaux, d'appeler le 15 ou de prendre contact téléphoniquement avec leur médecin traitant ».

Une combinaison H1N1/H5N1 redoutée…

A l'échelle mondiale, « on constate toujours une augmentation du nombre de cas confirmés et de pays concernés », ajoute l'INVS. Dans le point de situation datant du 8 mai, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) rapporte 2.500 cas confirmés dans 25 pays dont 1.204 au Mexique et 896 aux Etats-Unis. Quant au nombre de décès, il est toujours de 44 (42 au Mexique, 2 aux Etats-Unis).

De son côté, Margaret Chan, directrice générale de l'OMS, a souligné lors de la réunion extraordinaire des ministres de la Santé des dix pays de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN), plus la Chine, le Japon et la Corée du Sud que « le monde n'avait jamais été aussi bien préparé face à une pandémie ».

Comme elle l'a déclaré cette semaine à nos confrères espagnols du journal El Pais, elle n'exclut pas de passer rapidement de l'actuelle phase 5 du plan Pandémie à la phase 6, correspondant au niveau d'alerte maximal. « Cette décision va reposer sur mes épaules » a-t-elle lancé aux ministres de la Santé.

Elle a aussi confirmé que l'OMS (comme de nombreux spécialistes de la question) redoutait une combinaison H1N1/H5N1. « Le virus H5N1 est endémique chez les volailles dans certaines parties de la région (asiatique NDLR) » a rappelé Margaret Chan aux ministres de la Santé présents. Avant d'insister : « ne relâchez pas votre attention concernant la surveillance du virus H5N1 ».

Pour tout savoir sur le sujet :

  • Informations sur l'épidémie au 0 825 302 302 ou + 33 1 53 56 73 23 depuis l'étranger.
  • Informations pour les voyageurs au 01 45 50 34 60 de 9 h à 20 h.
  • Retour des zones à risque, si vous avez des symptômes de la grippe, le appelez 15 ou votre médecin traitant.
  • Consultez également le site interministériel sur la pandémie grippale.
Cela vous intéressera aussi