Santé

Grippe A : 2 cas en France, dont l'état "n'inspire pas d'inquiétude"

ActualitéClassé sous :médecine , Grippe A , Grippe porcine

-

Les deux premiers cas d'infection par le virus porcin A/H1N1 en France ont été confirmés, hier soir 1er mai. L'Institut national de Veille sanitaire (InVS) a fait savoir que les deux malades - sans relations entre eux - ont été hospitalisés et pris en charge le jour même, et que leur état de santé n'inspire pas d'inquiétude. L'OMS pour sa part, faisait savoir dans la nuit "qu'à 23:30 GMT le 1er mai 2009, 13 pays avaient officiellement rapporté 367 cas d'infection par le virus A/H1N1".

Grippe A : 2 cas en France, dont l'état "n'inspire pas d'inquiétude"

Ces chiffres ne prennent pas en compte les malades hospitalisés en France, dont la confirmation est sans doute intervenue trop tard hier soir pour être validée à Genève. Ce sont respectivement "un homme de 49 ans revenu du Mexique le 27 avril et qui a présenté les premiers signes de la grippe le 29 avril, et une femme de 24 ans rentrée du Mexique le 28 avril et qui a présenté les premiers signes le 29 avril", indique l'InVS. Conformément aux dispositions du plan pandémie, toutes les personnes qui ont été à leur contact proche "ont été mises sous traitement antiviral".

En France, le plan pandémie reste en phase 5A. Il pourrait passer au stade 5B selon les résultats des investigations en cours sur une trentaine de cas jugés suspects.

Tard dans la nuit donc, l'OMS reconnaissait 141 cas dont un mortel aux Etats-Unis et 156 cas dont 9 mortels au Mexique. Les 11 autres pays concernés ne rapportent aucun décès : 34 cas au Canada, 13 en Espagne, 8 au Royaume-Uni, 4 en Allemagne et en Nouvelle-Zélande, 2 en Israël et 1 en Autriche, au Danemark, en Chine (région administrative spéciale de Hong Kong), aux Pays-Bas et en Suisse... Ces chiffres - qui rappelons-le, ne tiennent pas compte des cas français - traduisent une relative accalmie de l'évolution épidémiologique.

La vigilance internationale est à son plus haut niveau et les deux antiviraux ont vu leur efficacité contre le virus porcin A/H1N1 confirmée à la fois par l'OMS et le Center for Diseases Control and Prevention (CDC) américain. Ces éléments sont donc rassurants. Reste une inconnue de taille : celle des pays dont on entend décidément très peu parler - en Afrique subsaharienne et dans le monde arabe- alors que rien ne permet de penser qu'ils soient à l'écart des grands courants de transmission du virus...

Pour toute information sur la grippe, vous pouvez composer le 0825 302 302 ou consulter le site Internet www.sante-sports.gouv.fr.

Cela vous intéressera aussi