Santé

Grippe A(H1N1) : faut-il craindre les séjours au Royaume-Uni ?

ActualitéClassé sous :médecine , épidémie , grippe

Avec l'arrivée des grandes vacances, des milliers de Français traversent la Manche et parmi eux de nombreux enfants et adolescents qui participent à des séjours linguistiques. Or le pays est durement touché par l'épidémie de grippe A(H1N1). Faut-il s'en inquiéter ? Pas à l'excès, répond le professeur Martine Valette, virologue au Centre national de référence de la grippe, à Lyon, mais des précautions sont à prendre.

Le Royaume-Uni est plus touché que la France mais la situation ne mérite pas de priver les enfants de vacances... © Fotolia/Geoffrey Metais

« Il n'y a aucune raison de s'inquiéter outre mesure, rassure Martine Valette. Bien sûr, une vigilance particulière est indispensable pour les enfants à risque comme les asthmatiques ou ceux qui souffrent d'une pathologie chronique. Mais d'une manière générale, les autorités françaises ne déconseillent pas les séjours au Royaume-Uni ».

Ce pays enregistre pourtant 7.447 cas confirmés de grippe A(H1N1) dont 3 mortels, soit 20 fois plus qu'en France... La question des séjours linguistiques, notamment, avait déjà été posée. « C'est vrai que le virus y circule beaucoup, mais rappelons tout de même que la grippe pandémique demeure à ce jour largement bénigne. Ce serait dommage de priver ces petits de voyage. Cela dit, pour être serein, je donnerai quelques conseils aux parents » poursuit Martine Valette. Les voici donc...

- « Avant le départ, se renseigner avec précision sur l'état épidémiologique de la ville dans laquelle se rend votre enfant ». Le plus simple est d'entrer en contact avec le Consulat général de France à Londres, en composant le 00 44 207 073 1200.

Vigilance au retour

- « Il faut parallèlement bien connaître les gestes de prévention et surtout les faire assimiler à ses enfants ». A savoir, comment porter un masque de protection et pourquoi il est important de se laver les mains plusieurs fois par jour avec une solution hydro-alcoolique (en vente en pharmacies et en grandes surfaces). Mais également se couvrir la bouche et le nez avec un mouchoir à usage unique lorsque l'on tousse.

- « Enfin, discuter avec les accompagnateurs du groupe est une très bonne chose pour se rassurer de l'état d'organisation du voyage. »

- En cas de doute, composez le 15.

Au retour des vacances, Martine Valette recommande aux parents d'être « particulièrement vigilants à tout signe évocateur d'une grippe ». Un état fébrile, une fièvre supérieure à 38°, des courbatures, une toux, des difficultés respiratoires... Au moindre doute, il ne faut pas hésiter à contacter le 15 ou un médecin. Pour autant, aucune raison de paniquer. « Une fatigue après un voyage est courante chez les enfants. Ce qui ne signifie donc pas automatiquement que votre petit soit grippé ».

Pour toute question concernant la pandémie de grippe A(H1N1), la plateforme Info'grippe du ministère de la Santé est à votre disposition au 0 825 302 302 (0,15 euro depuis un poste fixe). Depuis l'étranger, le service est disponible au 00 33 1 53 56 73 23.

Depuis l'émergence du virus de la nouvelle grippe A(H1N1) signalée par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) le 24 avril dernier, 95.509 cas ont déjà été confirmés, dont 429 mortels. En Europe, le bilan s'élève à 10.324 cas et 4 décès (trois au Royaume-Uni et un en Espagne).

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi