Les lunettes, une protection supplémentaire contre le coronavirus ? © glisic_albina, Adobe Stock
Santé

Faudra-t-il bientôt porter des lunettes pour se protéger du coronavirus ?

ActualitéClassé sous :Coronavirus , Covid-19 , lunettes

[EN VIDÉO] 9 questions sur l’épidémie mondiale de coronavirus  Retrouvez en vidéo toutes les réponses aux questions que vous vous posez sur l'épidémie mondiale provoquée par le coronavirus de Wuhan ! De l'origine de l'épidémie aux moyens de prévention, cette vidéo détaille toutes les informations clés en 9 questions. 

En plus de couvrir son visage avec un masque, faudra-t-il bientôt porter des lunettes pour se protéger du virus de la Covid-19 ? Plusieurs études montrent que les porteurs de lunettes sont moins infectés, et les autorités de santé américaines font des recommandations dans ce sens.

Lorsqu'une équipe de chercheurs chinois a commencé à analyser des données sur les patients admis à l'hôpital pour le coronavirus, ils ont fait une constatation étrange : très peu de patients portaient des lunettes. Sur 276 malades, à peine 16 personnes (soit 5,8 %) étaient atteints de troubles visuels nécessitant de porter des lunettes plus de huit heures par jour, selon l'étude parue dans JAMA Ophthalmology.

Une proportion bien moindre que la moyenne des personnes portant des lunettes dans la population générale (31,5 % dans la province du Hubei). Une conclusion vite tirée de cette étude est que les lunettes offrent une protection contre le coronavirus, d'autant plus qu'une autre étude parue en mai dans The Lancet corrobore ces chiffres. On peut y lire qu'une protection des yeux (visière ou lunettes) est associée à une moindre probabilité d'infection (6 contre 16 % sans protection). 

En théorie, le virus peut pénétrer dans l'organisme via toutes les muqueuses du visage (bouche, nez, yeux). On peut d'ailleurs remarquer que les professionnels de santé dans les hôpitaux portent souvent des lunettes de protection ou des visières contre les postillons.

Les porteurs de lunettes sont moins enclins à attraper le coronavirus que les autres. © bodiaphoto, Adobe Stock

Le blanc des yeux, voie d’entrée du coronavirus

La principale voie d'entrée du virus demeure toutefois le nez, en raison du grand nombre de récepteurs à l'intérieur des muqueuses nasales qui créent un environnement favorable à l'implantation et la réplication du virus, ainsi qu'un chemin direct vers les poumons. Néanmoins, certains patients présentent des symptômes oculaires du Covid, comme une conjonctivite ou des yeux rouges, ce qui signifie que le virus peut atteindre les yeux. La conjonctivite serait ainsi associée à la maladie dans 10 à 15 % des cas, selon Carlos Solarte, professeur assistant à l'université d'Alberta. Néanmoins, il n'est pas certain que l'œil soit dans ce cas la porte d'entrée.

Moins de risque de se frotter les yeux

Est-il alors nécessaire d'imposer le port de lunettes généralisé en plus du masque ? Méfions-nous des conclusions hâtives. D'abord, une corrélation n’est pas une relation de cause à effet. Il est possible que d'autres facteurs entrent en jeu ; les personnes portant des lunettes ont par exemple tendance à être plus âgées, et donc à prendre davantage de précautions de manière générale. Peut-être aussi sont-elles moins enclines à se frotter les yeux avec des mains contaminées, réduisant ainsi les chances d'être infectées.

Une étude de 2015 montre ainsi que l'on se touche le visage en moyenne 23 fois par heure, dont 27 % de participants se touchant les yeux (l'étude ne distingue pas cependant les porteurs de lunettes des autres personnes). « Nous aurions tort de conclure que le port de lunettes réduit la probabilité d'une personne à attraper le Covid-19 ou de recommander le port de protections oculaires en public », écrit dans un commentaire accompagnant l’étude Lisa Maragaki, une spécialiste des maladies infectieuses à l'école de médecine Johns Hopkins.

Imposer le port de lunettes comme pour le masque ?

C'est pourtant la recommandation d'Anthony Fauci, le conseiller de la Maison Blanche sur la crise du coronavirus aux États-Unis. « Ce n'est pas encore unanimement recommandé, mais si on veut avoir un protection parfaite, alors il faut porter des lunettes ou une visière », avait-il expliqué au mois d'août lors d'une séance de questions-réponses sur ABC News.

Pour être certain que les yeux constituent bien une porte d'entrée au coronavirus, il faudrait pourvoir analyser le liquide oculaire des patients contaminés. Or, la plupart des personnes ont peu de liquide oculaire, ce qui rend ce type de prélèvement difficile et inconfortable. Il n'est cependant pas indispensable de disposer d'une preuve scientifique indéniable pour imposer une mesure sanitaire : le port du masque est obligatoire en extérieur dans plusieurs grandes villes alors même qu'aucune étude scientifique n'atteste d'une contamination en extérieur.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !