Pour arrêter de se toucher le visage, il faudrait, selon les spécialistes, d’abord prendre conscience des moments auxquels nous nous adonnons à cette mauvaise manie puis trouver une habitude de remplacement. © fizkes, Adobe Stock

Santé

Coronavirus : comment arrêter de se toucher le visage ?

ActualitéClassé sous :Coronavirus , Virus , Covid-19

Arrêter de se toucher le visage. C'est l'un des gestes barrières recommandés par les autorités sanitaires en cette période de crise du coronavirus. Mais cela apparaît plus facile à dire qu'à faire, tant le réflexe est ancré en nous. Les experts proposent toutefois des solutions.

Le nez qui gratte. Les yeux qui piquent. Nous avons tous tendance à porter nos mains à notre visage. En 2015, une étude réalisée aux États-Unis sur des étudiants en médecine montre que ceux-ci touchent 23 fois leur visage par heure. Une manie sans grande conséquence en temps normal. Mais qui, en cette période de crise du coronavirus, peut être synonyme de contagion.

Il est en effet acquis que ce type d'infection se transmet par le biais de gouttelettes émises par des personnes qui toussent ou qui éternuent. Lorsqu'une personne touche une surface contaminée, ces gouttelettes se portent sur ses mains. Et de ses mains, très rapidement, à son visage et surtout à ses muqueuses faciales : le nez, la bouche ou les yeux.

Changer nos habitudes

Dans un communiqué de l’université du Texas, Brian Anderson, un expert du comportement, explique que la première étape pour se défaire de cette manie gênante est de prendre conscience des situations dans lesquelles nous portons nos mains à notre visage. Cela n'arrive pas au hasard de la journée. Mais plutôt lorsque nous sommes fatigués ou ennuyés, par exemple.

Prendre conscience de cette manie ne suffira toutefois pas à la faire disparaître. Pour cela, il faudra développer une nouvelle habitude qui viendra la remplacer dans les situations critiques. De nouvelles habitudes qui devront être aussi proches que les anciennes, tout en étant plus sécurisées. Touchez-vous par exemple l'arrière de la tête, plus éloignée de vos muqueuses. Mais quoi qu'il en soit, cela prendra du temps.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

Coronavirus versus Grippe : leurs différences, leurs ressemblances  Au tout début de l’épidémie, le Covid-19 a été comparé à la grippe, d’aucuns la qualifiant de « grippette ». Or, il n’en est rien. Depuis, les scientifiques du monde entier ont mis en commun leurs observations, s’appuyant notamment sur celles des Chinois.