Planète

La photosensibilisation

Question/RéponseClassé sous :Été , Allergies , photosensibilisation
Les médicaments contenant des molécules favorisant la photosensibilisation sont apposés de ce logo triangulaire contenant un soleil et un nuage. © DR

Des rougeurs d'eczéma ou d'urticaire sur le décolleté ou dans le cou ? Si votre peau réagit de façon inattendue à la lumière du soleil, pensez à une réaction de photosensibilisation. Sachez que dans ce cas, le soleil n'est pas l'unique accusé. Votre déodorant, votre parfum, un médicament et même certains aliments comme le persil ou le céleri peuvent aussi être en cause.

Les médicaments photosensibilisants

Ils peuvent en effet renfermer une ou plusieurs substances susceptibles de réagir sous l'action des rayons ultraviolets. Des antidépresseurs, des anti-inflammatoires non-stéroïdiens (AINS), des bétabloquants, des antidiabétiques, des antihistaminiques, des antiacnéiques... : de nombreux médicaments possèdent des propriétés photosensibilisantes. Pour le savoir, vérifiez si l'emballage comporte ou non un symbole distinctif : le nuage et le soleil à l'intérieur du triangle rouge.

Cosmétiques et photosensibilisation

Pour les produits cosmétiques en revanche, l'enquête s'avère plus difficile. Les fabricants ne sont pas contraints d'apposer un visuel d'avertissement. Pour éviter les mauvaises surprises, bannissez les cosmétiques parfumés — ils renferment généralement du bergaptène, qui est hautement photosensibilisant — et ceux contenant de l'alcool. Si vous présentez une réaction anormale, cessez impérativement de vous exposer au soleil. Et prenez l'avis d'un professionnel de santé (médecin ou pharmacien).

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi