Planète

Mean Ruz, le phare de Ploumanac’h, un phare de pierre et de feu

Diaporama - Les côtes du nord de la France en parapente
PhotoClassé sous :Planète , photographe , faire du parapente en France
Mean Ruz, le phare de Ploumanac’h, un phare de pierre et de feu
Abonnez-vous à la lettre d'information Photos : chaque semaine, deux sujets traités à travers des photos remarquables. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Mean Ruz, c’est le nom que porte le phare de Ploumanac’h (22). Un nom qui lui vient de men ruz qui signifie pierre rouge en breton. Et lorsque les couchers de soleil embrasent les rochers alentour, difficile de dire que la dénomination est usurpée.

Le phare signale un passage dangereux vers le port de Ploumanac’h où les courants sont violents. À côté, la pointe du Skewell est un éperon rocheux sur lequel s’écrasent les houles impressionnantes de l’hiver. C’est pour cette raison qu’un phare fut construit au XIXe siècle. Le phare originel, en granite gris, fut dynamité par les Allemands en 1944. Il fut par la suite reconstruit, mais en granite rose ! D’une hauteur de quinze mètres, il éclaire, par temps clair, jusqu’à onze milles marins, soit vingt kilomètres. Et si le feu ne suffit pas, le canot de sauvetage de la SNSM veille au grain. Sa rampe de lancement est située dans la crique abritée derrière le phare. © Jérôme Houyvet, Tous droits réservés