Le climat de l'Alsace est celui qui se réchauffe le plus en France. © Ben_Kerckx, Pixabay
Planète

Le nord de la France a désormais le climat du sud des années 1970 !

ActualitéClassé sous :Réchauffement climatique , météorologie , climat

Certaines villes du nord de la France ont désormais le climat du sud des années 1970. En l'espace de 50 ans, le réchauffement climatique a modifié le climat français de manière significative, et ce sont les villes de l'est du pays qui ont subi la plus forte hausse des températures.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Top 5 des méthodes insolites pour retracer le climat du passé  La paléoclimatologie consiste à reconstituer le climat terrestre passé. Les scientifiques utilisent pour cela des indices parfois étonnants. 

Si la hausse des températures au niveau mondial s'élève à 1,2 °C par rapport aux niveaux préindustriels, le réchauffement ne se produit pas à la même vitesse partout : en France, la température moyenne s'est élevée de 1,7 °C depuis 1900, et possiblement de plus de 2 °C depuis 1760. « Chaque décennie depuis 1970 est plus chaude que la précédente. Ces dix dernières années, durant la période 2011-2020, la hausse atteint +0,6 °C et marque la plus forte progression observée entre deux décennies en France depuis 1900 », précise Météo France. La température moyenne sur la France métropolitaine est analysée avec un indicateur thermique qui prend en compte les données de 30 stations météorologiques disposant d'un historique.

Rappelons que 2020 a été l'année la plus chaude jamais enregistrée en France et qu'en 2019, des canicules exceptionnelles ont donné lieu à un record de chaleur absolu pour le pays, de 46 °C relevé à Vérargues (Hérault) le 28 juin 2019.

Strasbourg a désormais le climat de Lyon des années 1970

Météo France a comparé les températures des années 1970 à celles d'aujourd'hui et les analogues, en matière de climat, sont frappants :

  • Strasbourg a désormais le climat de Lyon des années 1970 ;
  • Le Mans a désormais le climat de Bordeaux des années 1970 ;
  • Lille a désormais le climat de Rennes des années 1970 ;
  • Châteauroux a désormais le climat d'Agen des années 1970 ;
  • Orléans a désormais le climat de Poitiers des années 1970 ;
  • Besançon a désormais le climat de Clermont-Ferrand des années 1970 ;
  • Lyon a désormais le climat de Montélimar des années 1970.
L'évolution du climat en France entre les années 1970 et 2000. © Météo France

L'est de la France se réchauffe le plus vite

Météo France explique que l'on « observe un net décalage du climat en 30 ans. Le nord du pays retrouve un climat proche de celui de l'ouest dans la France d'il y a trente ans ». Aucune région de France n'échappe au réchauffement climatique, mais ce sont les régions de l'est qui sont les plus concernées : Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne-Franche-Comté et Grand Est connaissent la plus forte hausse des températures moyennes, jusqu'à 0,5 °C de plus en moyenne entre les années 1990 et 2000 sur des villes comme Strasbourg, Nancy et Lyon. Les régions les moins impactées par la hausse globale des températures sont celles de l'ouest (Bretagne, pays de la Loire, Nouvelle-Aquitaine, Occitanie), et particulièrement les villes situées sur le littoral qui sont tempérées par l'influence de la mer comme Caen, Perpignan et Bastia qui ont gagné 0,2 °C.

L'évolution des températures moyennes des régions françaises entre les années 1990 et les années 2000. © Météo France

Météo France vient de mettre à jour ses moyennes de saison, calculées sur une période de 30 ans : l'organisme passe désormais de moyennes calculées sur la période 1981-2010 à la période 1991-2020. Ces nouvelles références climatiques, qui sont mises à jour tous les 10 ans par tous les pays du monde, sont représentatives d'un climat centré autour de 2005. La nouvelle normale de température en France calculée sur la période 1991-2020 en France s'établit maintenant à presque 13 °C (12,97 °C), en hausse de +0,42 °C par rapport à 1981-2010.

Évolution de la température moyenne en France. © Météo France

Autre indicateur du réchauffement climatique, les nuits sont de plus en plus chaudes : Lyon a gagné sept nuits supplémentaires avec des températures à plus de 20 °C entre les années 1990 et les années 2000, Marignane a gagné dix jours de nuits à plus de 20 °C sur la période, et Figari neuf nuits « tropicales » supplémentaires.


Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !