Planète

Acariens et allergies

Dossier - Les acariens, envahisseurs invisibles
DossierClassé sous :zoologie , acariens , parasites

-

Les acariens sont partout, mais nous ne les voyons pas. Ils colonisent tous les milieux, grouillant de la profondeur de nos matelas à la poussière de nos appartements. Certains sont des parasites nuisibles, d'autres des alliés précieux.

  
DossiersLes acariens, envahisseurs invisibles
 

Grands voyageurs, amateurs de peaux mortes... Vu sous cet angle, les acariens n'ont pas l'air si méchants. Le problème, c'est qu'ils transmettent aussi des pathologies sérieuses, quand ils ne les provoquent pas eux-mêmes. Le point sur les acariens et les allergies.

Varroa destructor est un acarien parasite de l'abeille adulte ainsi que des larves et des nymphes. Il est originaire de l'Asie du Sud-Est, où il vit aux dépens de l'abeille asiatique Apis cerana, qui résiste à ses attaques, contrairement à l'abeille domestique européenne Apis mellifera. © Brian0918, DP

Les acariens des literies, également présents dans les poussières des habitations, ne se privent pas de rejeter leurs excréments... entraînant, de ce fait, chez les personnes sensibles, des réactions allergiques qui peuvent aller de l'éruption cutanée ou la rhinite épisodique à la crise d'asthme régulière et invalidante.

Cheyletus sp., un acarien prédateur des lits. © Pascal Goetgheluck/Mona Lisa, reproduction et utilisation interdites

Allergie : les acariens en cause

Le phénomène est préoccupant : « Le nombre de personnes allergiques aux acariens est en constante augmentation, explique Denis Charpin, chef du service de pneumologie et d'allergologie à l'hôpital Nord de Marseille, et les acariens sont la cause de 80 % des cas d'allergies chez l'enfant ».

Matelassiers recousant un matelas ancien en laine. © Pascal Goetgheluck, reproduction et utilisation interdites

Traitements antiacariens

Du coup, la crainte des acariens gagne du terrain, et les fabricants spécialisés se frottent les mains. À la Maison de la Literie, dans le XIe arrondissement de Paris, on a noté, sur trois années, une augmentation d'environ 30 % des ventes de matelas antiacariens.

Ces traitements consistent à placer les fibres qui serviront à fabriquer le matelas au contact de pétales de chrysanthèmes, dont les substances actives sont censées tuer ensuite les envahisseurs !  Pour se prémunir des acariens, les dormeurs sont d'ailleurs prêts à faire des sacrifices, puisqu'à qualité égale, un matelas traité coûte environ 10 % plus cher qu'une literie commune.

Aucune étude sérieuse ne semble avoir montré l'efficacité de tels matelas antiacariens. Toutefois, la situation évolue, puisqu'un label antiacarien, le label Ecarf (fondation européenne pour la recherche sur les allergies) a été créé pour valider la qualité de tous les traitements. Pourtant, explique Denis Charpin, « l'efficacité des matelas antiacariens n'a jamais été démontrée par une étude sérieuse, les labels étant auto-attribués par les fabricants ».