Nichée au cœur de la botte italienne, Rome, la capitale, regorge de sites antiques incroyablement bien conservés malgré les traces du temps. C'est notamment le cas du Colisée, un bijou du patrimoine italien à visiter.

À l'origine appelé amphithéâtre Flavien, le Colisée est situé en plein cœur de la ville de Rome, et constitue l'une des œuvres les plus marquantes de l'architecture romaine. Sa constructionconstruction aurait débuté entre 70 et 72, sous les ordres de l'empereur Vespasien, et se serait terminée en 80 sous Titus.

Le Colisée de Rome, emblème de la ville antique, fait partie du patrimoine italien. Aujourd’hui en état de ruine, il attire toujours plus de quatre millions de visiteurs chaque année. © Unsplash, DP

Le Colisée de Rome, emblème de la ville antique, fait partie du patrimoine italien. Aujourd’hui en état de ruine, il attire toujours plus de quatre millions de visiteurs chaque année. © Unsplash, DP

Le Colisée et les combats de gladiateurs

Initialement, le Colisée était destiné à la chasse d'animaux sauvages, aux combats de gladiateurs et à d'autres manifestations sociales. Cette bâtisse a été utilisée pendant près de 500 ans, courant ainsi jusqu'au VIe siècle. Outre les jeux publics, de nombreux autres évènements se sont tenus au sein de cette arènearène : des naumachies (sorte de batailles navales), des drames issus de la mythologie romaine et autres reconstitutions de grandes batailles, et même des exécutions publiques. À souligner également, le Colisée a connu des vocations multiples : ateliers d'artisans, forteresse, sanctuaire chrétien, habitations, etc.

Intérieur du Colisée de nos jours, aussi appelé amphithéâtre Flavien, à Rome. © Jean-Pol Grandmont, CC by-sa 3.0

Intérieur du Colisée de nos jours, aussi appelé amphithéâtre Flavien, à Rome. © Jean-Pol Grandmont, CC by-sa 3.0

Le Colisée, une attraction touristique majeure de Rome

En Italie, au cours du haut Moyen Âge, ce lieu a été laissé à l'écart pendant un temps. Résistant à plusieurs tremblements de terretremblements de terre, il est aujourd'hui un vestige antique, mais est toujours resté, malgré les siècles, le symbole de la puissance de l'histoire de Rome.

Aujourd'hui, il s'agit de l'une des principales attractions touristiques de la ville, qui entretient des liens étroits avec l'Église catholique romaine, jouant notamment un rôle lors du Vendredi saint.