Planète

Géologie de l'Aude

Dossier - Aude : rendez-vous en Pays Cathare
DossierClassé sous :géographie , calcaire , granite

-

Le département de l'Aude a pour chef-lieu Carcassonne, il présente de nombreux paysages magnifiques, une géologie très intéressante de par sa situation entre Pyrénées et Massif Central. Nous étudierons aussi les Wisigoths, avec les recherches au Moural des Morts.

  
DossiersAude : rendez-vous en Pays Cathare
 

La rencontre du Massif Central (Montagne Noire) et des Pyrénées autour du sillon audois, forme une large gouttière qui sépare le Massif Central et les Pyrénées c'est le sillon audois. L'Aude est le seul département qui englobe à la fois une part des Pyrénées et du Massif Central.

Le pic de Bugarach vu depuis le haut du village. © Vassil, Wikimedia, DP
Relief de l'Aude

Au sud, les Pyrénées audoises culminent à 2469 mètres dans le Massif du Madres. Au nord, au-delà des plaines, la Montagne Noire, dernier contrefort du Massif Central, s'élève jusqu'à 1211 mètres au Pic de Nore.

La rencontre s'opère autour d'une large gouttière est-ouest : le sillon audois, qui sépare les deux massifs. Ce couloir signe le trait d'union entre le Bassin Aquitain, qui occupe une partie ouest, et le Bassin méditerranéen autour de Narbonne.

Cliquez sur la carte pour l'agrandir - Géologie de l'Aude

La Montagne Noire forme un bloc massif avec, à ses pieds, les collines du Bas-Minervois. Les Corbières, massif qui s'étend entre l'Agly, l'Aude et la Méditerranée, occupent un tiers du département. Au final, les Corbières méritent bien leur pluriel ; elles apparaissent radicalement différentes de la Montagne Noire qui se caractérise à l'inverse par une simplicité de forme avec deux versants et des eaux qui s'écoulent soit au nord soit au sud.

Corbieres © Wikipedia

-- La plaine littorale languedocienne est là mais moins vaste que dans l'Hérault.
-- La Montagne de la Clape compose un massif isolé, avancée des Corbières à l'est.
-- L'île Saint-Martin est un petit relief rocailleux.
-- L'île Sainte-Lucie, l'île de la Planasse et l'île de l'Aute sont des îlots plus petits près de l'étang de Bages.
-- Le plateau de Leucate est suivi du Cap Leucate et de ses falaises blanches qui offrent un panorama sur la Méditerranée.
-- Le Cap Romarin est un plateau rocailleux qui sépare les étangs de Bages et de Lapalme.
-- La ligne d'horizon bleutée de la chaîne des Pyrénées dessine une remarquable silhouette et le Madres y domine, repérable à sa forme pyramidale.
-- Le rebord du Pays de Sault, situé sur une faille marque la limite de la montagne avec le défilé de Pierre-Lys dans la vallée de l'Aude. Le Pays de Sault est une succession de plateaux calcaires, entaillés de gorges (gorges de l'Aude et du Rebenty), d'environ 1000 mètres d'altitude qui s'appuie sur le Madres.
-- A l'ouest, les reliefs sont plus doux : la Piège aux collines rondes et l'Hers-Mort et la Vixiège dessinent des vallées à fond plat et fertile.
-- Le massif de la Malepère forme une pyramide culminant au Mont Naut (442 mètres) avec des pentes douces et ondulées. 

Certains sommets dessinent des repères visuels facilement identifiables :

-- la montagne de la Clape
-- le plateau de Leucate
-- le Pech de Bugarach
-- la montagne de Tauch
-- les Corbières orientales (917 mètres au Pech de Fraysse) ;
-- la montagne d'Alaric
-- le Pic de Nore, 1211 mètres
-- la Montagne Noire
-- le Madres culmine à 2469 mètres et domine le pays de Sault ;
-- le plateau de Sault, véritable mur de roche qui marque la rupture du Pays de Sault avec le Quercorb et la vallée de l'Aude.
-- Bages s'accroche à un éperon qui s'avance au-dessus des étangs ;
-- Cucugnan est bâti sur une butte face au soleil.
-- Fanjeaux se dresse sur le rebord de la Piège dominant la plaine de 150 mètres le massif de la Malepère dont la collégiale constitue un signal visuel.

Queribus © Wikipedia

De nombreux châteaux constituent, par leurs positions perchées, des paysages caractéristiques de l'Aude : Peyrepertuse, Quéribus, Puilaurens, Lastours, Puivert, le château d'Aguilar, le donjon d'Arques etc...

 Las tours © Wikipedia

Globalement, le département de l'Aude peut se diviser en trois secteurs géologiques :

-- au nord, la Montagne Noire appartient au Massif Central ;
-- au sud, du Pays de Sault aux Corbières, la géologie et les reliefs sont liés au système pyrénéen ;
-- entre les deux, une zone de sédiments tertiaires et quaternaires forme le sillon audois drainé par le Fresquel et l'Aude.

A l'ère primaire, le territoire est occupé par le massif hercynien. Il y a 245 millions d'années, les montagnes disparaissent par érosion et il ne reste que le socle ancien: granites et roches métamorphiques.

A l'ère secondaire (-245 à -65 millions d'années), ce socle est couvert par la mer au niveau des Pyrénées. D'épais sédiments calcaires, marneux et argileux s'y déposent durant 100 Ma.

A l'ère tertiaire (-65 à -1,65 millions d'années), la chaîne pyrénéenne s'élève et se plisse. Le socle, fracturé, est porté en altitude. L'érosion dégage la couverture et met en relief les blocs granitiques dans la partie centrale la plus élevée. À des altitudes plus basses, cette couche sédimentaire a subsisté. Elle forme le plateau de Sault et les Corbières. Le massif de Mouthoumet, au centre des Corbières, constitue une curieuse exception en laissant apparaître en surface les roches calcaires, dolomies et schistes du massif ancien.

Bien que formée sur le massif hercynien, la Montagne Noire ne s'est soulevée qu'après les Pyrénées. A l'ère tertiaire, le socle est recouvert d'une faible épaisseur de sédiments. Durant le tertiaire et le quaternaire, il se courbe. Puis l'érosion déblaie la couche de sédiments et révèle le socle. On le perçoit particulièrement bien dans les vallées étroites et taillées en V qui incisent les pentes aux parois sombres de schistes. Quant au granite, il fait une discrète apparition sous forme de boules et petits chaos isolés sur les sommets. La couverture sédimentaire apparaît au pied du massif ancien de la montagne et forme des plateaux calcaires et des cuestas de faibles hauteurs, de Carlipa à Montolieu.

L'héritage de l'ère primaire

Le métamorphisme transforme les argiles en schistes et les calcaires en marbresLes schistes (en vert kaki sur la carte) se rencontrent sur les pentes de la Montagne Noire et des Pyrénées audoises, ainsi que dans le massif de Mouthoumet. Les marbres sont présents dans le Minervois, à Caunes-Minervois, village réputé pour ses carrières de marbre exploité dans la carrière du Roy depuis le XVIIe siècle (Grand Trianon notamment). Les gneiss sont des roches qui ont subi un métamorphisme plus important que les schistes, et les granites sont issus du magma refroidi en profondeur : Les gneiss (en vert kaki sur la carte) apparaissent autour de Saissac et sur le Pic de Nore. Les granites (en rouge sur la carte) constituent l'ossature profonde de la Montagne Noire ; ils restent discrets dans le paysage, pentes du Cabardès vers Montolieu et plateaux des sommets.

La Montagne Noire © Wikipedia

L'héritage de l'ère secondaire

On le trouve dans les falaises de calcaires marins du Crétacé dans le défilé de Pierre-Lys. Les calcaires massifs du Jurassique et du Crétacé dans les falaises des gorges de Galamus.

- Exploitation de la dolomie dans la carrière de Sainte-Colombe.
Marnes du Crétacé mises à nu par l'érosion vers Duilhac-sous-Peyrepertuse.
- Le plateau de Sault, les Hautes-Corbières, les Corbières orientales sont constitués de calcaires du secondaire : les calcaires du Jurassique (en bleu sur la carte) forment une crête solide le long d'une faille est-ouest, ils apparaissent aux gorges de Galamus, au plateau de Sault et dans les Corbières orientales autour de Fitou ; les calcaires du Crétacé (en vert clair sur la carte) constituent le socle du plateau de Sault, des Hautes-Corbières, du Massif de Fontfroide et de la montagne de la Clape. Ces roches claires dessinent des falaises dans la Clape, le plateau de Sault, le défilé de Pierre-Lys. Ces calcaires favorisent la formation de paysage karstique.

D'autres dépôts se forment dans la mer du Jurassique : les dolomies apparaissent sur le Plateau de Sault, dans le massif de Mouthoumet et sur les pentes de la Montagne Noire. La dolomie est notamment exploitée dans la carrière de Sainte-Colombe, dans les gorges de l'Aiguette les marnes s'accumulent dans les fonds vers Cucugnan, par ex.

L'héritage de l'ère tertiaire

Durant l'ère tertiaire, des mouvements tectoniques importants vont fortement modifier le relief. À partir de - 45 millions d'années, la chaîne pyrénéo-provençale va naître et le plissement pyrénéen s'effectue. Les conglomérats sont les  "poudingues de Palassou". Le serrage entre les plaques tectoniques se poursuit et va entraîner le plissement et des chevauchements. Ce serrage des plaques entraîne la déformation des roches. Il va jusqu'à provoquer :

-- un chevauchement des roches le long de la faille qui court au sud du département et dessine la grande échine qui passe par Quéribus, le Pech de Bugarach et les falaises du rebord du Plateau de Sault, par exemple.\n-- un déplacement de nappes rocheuses du sud vers le nord, dans la partie nord des Corbières. Ainsi, la montagne de la Clape, qui appartient aux Corbières, s'est vue transportée de plusieurs dizaines de kilomètres, l'isolant du massif. \n-- Vers - 40 millions d'années, des montagnes s'élèvent sur tout le golfe du Lion. \n-- Vers - 30 millions d'années (Oligocène), tout le secteur montagneux du golfe du Lion s'effondre : le bassin méditerranéen s'ouvre et apparaissent les fossés d'effondrement de Portel et de Tuchan-Paziols (n°15 de la carte), qui se remplissent de dépôts grossiers qui forment les sols très caillouteux favorables à la culture de la vigne. \n-- Vers - 18 millions d'années, la mer s'avance et alimente des lagunes où se déposent gypse et sel (gypses de Portel). Les massifs côtiers de la Gardiole et de la Clape constituent alors des îles.\n-- Puis vers -14 millions d'années la mer se retire. Sur les terres, des lacs et rivières vont s'établir. Ainsi des calcaires lacustres se déposent vers Argeliers par exemple.

Narbonne © Wikipedia

L'héritage de l'ère quaternaire

C'est essentiellement le travail de l'eau qui va sculpter le territoire, des sommets au littoral. Des périodes "glaciaires'' entraînent l'installation de grands glaciers, sur les Pyrénées. La gélifraction va éroder les reliefs : le gel-dégel fragmente la roche. Aujourd'hui, cette érosion est toujours active. La dissolution produit les reliefs karstiques : Corbières, Montagne de Tauch, Pech Fraysse. Le ruissellement de l'eau creuse les vallées en V et les gorges que l'on peut observer aujourd'hui.

Sur le littoral des cordons littoraux se forment et évoluent encore de nos jours. Il suffit d'observer l'évolution à Narbonne : à l'époque romaine, Narbonne était au bord de la merau XIIIe siècle, la Clape est une île, la mer remonte jusqu'à l'étang de Capestang puis au XIVe siècle, des canaux sont creusés et l'Aude est divisée en deux bras ; le comblement va créer la plaine actuelle ;
au XVIIIe siècle, la plaine s'est développée, rattachant la Clape au continent ; le bras sud de l'Aude est creusé en canal de la Robine, tandis que le cours naturel du fleuve se dirige vers Vendres.

Pour aller plus loin

-- Sur le karst de la Montagne Noire vous pouvez consulter :
http://pagesperso-orange.fr/speleaude/montnoire.htm

-- À 20 minutes de Carcassonne, dans les gorges de la Clamoux, dominées par le "Roc de l'Aigle", s'ouvre le gouffre géant de Cabrespine.

A propos de karst et de calcaire lire nos dossiers :

-- Grottes et cavernes, secrets et mythes

-- Cristallographie, chimie de la calcite

Cabrespine

Concernant la partie «  massif central » de la Montagne Noire et sa géologie je vous signale la parution du N° de mars 2008 de Géochronique (SGF) consacré entièrement à chaîne varisque dont fait partie cette structure, assez compliquée dans le détail, de la Montagne Noire qui appartient au Gwondana !

Cette partie est réalisée d'après des informations fournies par le Ministère de l'environnement.