Les semences, issues du patrimoine des végétaux que l'Homme a domestiqués petit à petit, sont au cœur de l'agricultureagriculture. Aujourd'hui, le secteur des semences conserve ce patrimoine et l'enrichit en créant de nouvelles variétés adaptées aux besoins des agriculteurs, des transformateurstransformateurs et des consommateurs.

Brin d'orge. © Free-Photos, Pixabay, DP
Brin d'orge. © Free-Photos, Pixabay, DP

Dès le Néolithique, l'Homme cherche à domestiquer les plantes. Vouloir les adapter hors de leur zone de culture originelle n'est pas un fait nouveau, l'Homme le fait depuis des siècles. Au XVIIIe siècle, lors d'expéditions lointaines, les naturalistes et parmi eux des botanistes observaient, collectaient et décrivaient les plantes, prélevaient des graines et des plants... avant d'affronter le voyage de retour par bateau qui ramenait la précieuse récolte.

La diversité des espèces et variétés végétales passe par les semences. © GNIS
La diversité des espèces et variétés végétales passe par les semences. © GNIS

Des semences et des variétés pour répondre aux besoins de la population croissante

Aujourd'hui, la recherche de la filière des semences a un rôle essentiel. Elle doit conserver la richesse du patrimoine acquis au fil des siècles et créer des variétés plus résistantes aux insectesinsectes et aux maladies, plus productives et nutritives, sans nuire à la biodiversité ni à la santé des sols.

En 1900, la population mondiale s'élevait à moins de 2 milliards d'habitants ; dans les années 1950, elle approchait les 3 milliards ; aujourd'hui, plus de 7 milliards d'individus peuplent notre Planète. Nourrir une population toujours plus nombreuse représente donc un défi pour l'Homme alors que le paysage agricole dans toutes les contrées doit s'adapter au changement climatique.

Dans ce dossier, vous pourrez découvrir ce qu'est la biodiversitébiodiversité, pourquoi créer de nouvelles variétés, la préservation de la biodiversité des espècesespèces cultivées, etc. Bonne découverte.

À lire aussi sur Futura :