Planète

Troisième pilier : Equitable pour la société

Dossier - Le développement durable ensemble
DossierClassé sous :développement durable , Incontournables , société

-

Le développement durable est un thème d'actualité à l'heure où la nature, mutilée, surexploitée, ne parvient plus à se reconstituer. Découvrez un dossier surprenant et passionnant sur ce thème préoccupant : viabilité écologique et biodiversité, viabilité économique et écosystème, migrations et explosion démographique ...

  
DossiersLe développement durable ensemble
 
  • Que veut dire « acceptable et équitable pour la société » ?

Il s'agit ici de lutter contre la pauvreté. Dans une société dans laquelle on déclare que les hommes naissent et demeurent inégaux en droits, la pauvreté est admissible, c'est le cas des sociétés fondées sur les castes par exemple. Dans une société où l'on dit que tous les hommes naissent libres et égaux en droits (déclaration des droits de l'homme), la pauvreté est une toxine à l'harmonie sociale et à l'éthique. Elle n'est pas acceptable et elle rend les sociétés instables, violentes et donc non durables!

Copyright Herblot, G - Yemen- Motopompe - Cirad

La pauvreté aboutit souvent à la révolte et les révoltes répétées aux révolutions. Si les révolutions sont des mécanismes qui permettent aux sociétés de se rénover, il existe cependant d'autres alternatives moins destructrices : les réformes. Mais hélas, les sociétés préfèrent généralement laisser pourrir des situations, plutôt que de générer le consensus nécessaire aux réformes.

Jusque là, ce sont l'Europe, et surtout la Chine et l'Inde qui ont indiscutablement battu tous les records de densité de populations. Les Européens les plus pauvres ont commencé à partir vers le Nouveau Monde à partir de ce basculement de l'histoire qu'a été 1492, date de la découverte de l'Amérique par Christophe Colomb. L'Inde et la Chine ont, bien sûr, connu des migrations au sein de l'Asie mais les populations sont principalement restées à l'intérieur de leurs frontières. Aussi, l'Asie est-elle le continent qui connaît les plus hautes densités de population, les plus hauts niveaux de pauvreté, et des niveaux élevés de pression sur les ressources naturelles. Tandis que les Européens se sont répandus vers d'autres espaces (Amériques, Australie, Afrique australe) au détriment parfois d'autres civilisations.

  • L'émigration peut-elle être encore une solution ?
Migrants économiques dans les années 1990

Si l'ampleur des flux migratoires n'atteint pas les sommets des grandes migrations d'autrefois, les mouvements sont intenses et les itinéraires compliqués. Il y en a de l'Amérique Latine vers les Etats Unis, et d'une partie, de l'Afrique et du Moyen Orient vers l'Europe, de l'Asie du sud-est vers l'Australie, de la péninsule indienne vers les Etats-Unis via l'Europe... Mais au lieu d'encourager (ou de ne pas décourager) les migrations humaines, on peut songer à organiser « la migration de la prospérité » vers les populations en développement par des processus de redistribution. C'est un élément clé d'un développement durable planétaire futur.