Planète

Définition

Dossier - Le développement durable ensemble
DossierClassé sous :développement durable , Incontournables , société

-

Le développement durable est un thème d'actualité à l'heure où la nature, mutilée, surexploitée, ne parvient plus à se reconstituer. Découvrez un dossier surprenant et passionnant sur ce thème préoccupant : viabilité écologique et biodiversité, viabilité économique et écosystème, migrations et explosion démographique ...

  
DossiersLe développement durable ensemble
 

Cette idée ne date pas d'hier. Et il faut que vous sachiez aussi que la France y est pour beaucoup. En effet, en matière de développement, la France dispose d'une expérience unique en son genre. Il y a, pourrait-on dire une Ecole française de recherche sur le développement ! Le « développement durable » qu'on a d'abord appelé « écodéveloppement », est un concept imaginé dans les années quatre-vingt par Ignacy Sachs. ( Il est né en 1927. Il a fait des études au Brésil, en Inde et en France. Directeur d'études à l'Ecole des hautes études en sciences sociales depuis 1968, il a participé auprès de Maurice Strong à la préparation des conférences de Stockholm et Rio de Janeiro. Il a publié notamment « l'Ecodéveloppement » en 1997, mais aussi « Quelles villes pour quel développement ? » en 1996 et « La découverte du Tiers Monde » en 1971. Sa pensée a profondément inspiré les cercles dirigeants des Nations Unies.)

Le terme « développement durable » s'est imposé dans les conférences des Nations Unies. En France, il est l'héritage d'une vision, que l'on pourrait qualifier d'hétérodoxe voire « iconoclaste », issue d'une tradition de pensée française, souvent originale mais qui, depuis vingt ans, manifeste des réserves quant aux pratiques de la Banque mondiale et du FMI. Il apparaissait en effet que le FMI (Fonds monétaire international) et la Banque mondiale avaient engagé des politiques dites de stabilisation et d'ajustement structurel qui empiraient la situation économique des pays en développement.

Copyright Lanaud Claire - Vénézuela fôret tropicale - Cirad
  • Peut-on donner une définition du développement durable ?

Il y a une définition canonique qui date du sommet de Stockholm :Celle-ci dit en substance, que le développement durable doit satisfaire les besoins des générations présentes sans compromettre ceux des générations futures. C'est un concept qui met sur le devant de la scène les comportements économiques, écologiques, sociaux d'aujourd'hui en disant qu'il faut les juger à l'aune du bien-être des générations futures. Il propose l'équité entre les générations.

Dans la définition proposée par le rapport Bruntland, on dit aussi que dans le cadre du développement durable les besoins des sociétés actuelles et ceux des sociétés futures sont surtout ceux des populations pauvres. On se contente souvent de la définition canonique en oubliant de prendre en compte les problèmes des pays pauvres.

Notons, au passage, qu'elle est très proche, mais en même temps très différente d'un mot de Saint-Exupéry repris à l'occasion du sommet de Johannesburg par le Secrétariat d'Etat au développement durable :

"Nous n'héritons pas du monde de nos parents, nous empruntons le monde de nos enfants." Ici, l'auteur va plus loin que la simple équité entre les générations. Il renverse la flèche du temps : il ne s'agit pas seulement d'agir dans le but de garantir les besoins de nos enfants, il faut d'abord garantir leurs besoins, avant d'assurer les nôtres.

Autrement dit, si le rapport Bruntland nous dit : servons-nous mais laissons des choses à nos enfants, Saint-Exupéry dit : pensons d'abord à nos enfants et voyons ce que nous pouvons prendre aujourd'hui. La définition du développement durable, est avant tout une question d'éthique et de partage entre générations, et au sein d'une même génération.

  • les trois piliers du développement durable

Il faut que le développement soit viable écologiquement, c'est à dire sans effets négatifs sur l'environnement, viable économiquement et acceptable donc équitable pour la société. Le Président de la République a ajouté un quatrième pilier : la diversité culturelle.

Le développement durable est une notion qui ne cherche pas à optimiser le fonctionnement économique des sociétés. Il cherche d'abord à vérifier que nous sommes bien sur un chemin qui nous permettra d'éviter les embûches : en empêchant les atteintes irréversibles à l'environnement et les crises économiques et sociales.