Planète

Tirer les leçons du passé

Dossier - Le phénomène El Niño
DossierClassé sous :climatologie , Incontournables , océan

-

Quelquefois l'Océan Pacifique tropical et une grande fraction de l'atmosphère globale semblent obéir à une musique différente, modifiant les habitudes et perturbant d'innombrables espèces animales et végétales, et de millions d'êtres humains. Les scientifiques cherchent à comprendre ces rythmes, dont le plus marqué se nomme El Niño.

  
DossiersLe phénomène El Niño
 

Contrairement à la marche des saisons, régulière et par conséquent facilement prévisible, El Niño se produit avec des intervalles de temps irréguliers, allant de 2 à 10 ans, et deux événements ne sont jamais tout à fait les mêmes. Ainsi, celui de 1982-83 prit les scientifiques par surprise parce qu'à la différence des événements précédents il n'avait pas été précédé par une période d'alizés renforcés à l'équateur. De plus, il se produisit de façon exceptionnellement tardive dans l'année.

De manière à se préserver de la possibilité de telles surprises (c'est à dire de l'arrivée d'un El Niño "dissident"), les scientifiques ont continué de documenté autant d'événements passés possible, en agençant ensemble des petits bouts d'évidences historiques issues de sources très variées - (Figure 3) :

Figure 3 Les années El Niño (surlignées en jaune) ressortent clairement dans ces enregistrements de température de surface de lamer le long de l'équateur dans le Pacifique est, dans les données barométriques de Darwin, et dans les mesures de pluie aux Îles Christmas dans le Pacifique central.
  • Enregistrements de température de surface de la mer. Des millions de rapports de navires marchands ayant traversé l'équateur ont été recueillis sur plus d'un siècle. Puerto Chicama sur la côte péruvienne dispose de données de température depuis les année 30.
  • Archives des pêcheries d'Amérique du Sud.
  • Écrits des colons espagnols implantés le long des côtes du Pérou et de l'Équateur, datant de la fin du 15ème siècle.

D'autres évidence indirectes, fondées sur des échantillons de corail (Figure 4), fournissent des renseignements sur la façon dont la fréquence des El Niño passés a varié à l'échelle des siècles voire des millénaires. Des données tirées des arbres les plus vieux (espacement variable entre deux anneaux de croissance consécutifs) renseignent également sur les événements du passé.%0