Planète

Evolution des glaciers andins

Dossier - Les glaciers des Tropiques : un enjeu pour l'étude du climat ?
DossierClassé sous :climatologie , glaciers , tropiques

-

Malgré le faible volume qu'ils représentent à l'échelle des glaces continentales, les glaciers situés sur la ceinture tropicale sont importants pour la connaissance de l'évolution climatique de la planète. Quel rapport entre le recul des glaciers avec le réchauffement global ? La fonte des glaciers s'accèlere-t-elle sous les tropiques ?

  
DossiersLes glaciers des Tropiques : un enjeu pour l'étude du climat ?
 

Au niveau régional, l'évolution des glaciers andins est réglée sur la température des eaux de surface du Pacifique, comme le montre l'impact qu'ont sur eux les phénomènes El Niño.

Balise sur le glacier du Zongo, en Bolivie, pour mesurer le bilan de masse - Photo copyright Bernard Francou - Tous droits de reproduction interdit.

Nos études récentes ont montré que les glaciers des Andes règlent leur variabilité sur les températures de surface du Pacifique équatorial. Or, celles-ci ont augmenté de 0,8°C depuis le début des années 1970, suite à un ralentissement de la circulation méridienne des eaux qui amènent les eaux vers l'équateur depuis les latitudes moyennes puis les renvoie ensuite vers les latitudes moyennes.

Quand on regarde dans le détail, on observe que les glaciers réagissent brutalement aux anomalies récurrentes de température des eaux du Pacifique équatorial, qui traduisent un oscillation entre deux états extrêmes, le Niño (anomalie chaude) et la Niña (anomalie froide) Enso

Cette oscillation, qui a pour nom l'ENSO (El Niño-Southern Oscillation), affecte non seulement le système climat/océan du bassin du Pacifique, mais aussi le climat du continent américain et au-delà celui de la planète toute entière.

Quand l'anomalie chaude se met en place dans le Pacifique, quelques mois après les glaciers du Pérou et de Bolivie réagissent : la fonte devient plus importante dans leur partie basse, tandis que l'accumulation est déficitaire dans leur partie haute. En Equateur, c'est la même chose, mais cela survient un peu plus tôt.

Mais les mécanisme diffèrent quand on s'éloigne de l'Equateur : en Bolivie et au Pérou, les précipitations diminuent et sont plus irrégulières pendant l'été, ce qui fait monter en flèche la fonte, tandis qu'en Equateur, l'atmosphère réchauffée par l'océan déplace la limite pluie-neige en altitude. L'effet est le même, de part et d'autre, il augmente la fonte sur une bonne partie du glacier et entame ses réserves.