Incertitudes politico-économiques : Quels gazgaz allons-nous émettre, et en quelles quantités, au cours des décennies à venir ?

Incertitudes scientifiques : Comment la composition de l'atmosphèreatmosphère changera-t-elle ? Comment le cycle de l'eau réagira-t-il ?

Fait établi : le climatclimat se réchauffe.

Fig. 6 - Le réchauffement observé depuis 1860 et la reconstruction du réchauffement depuis l'an mil. Les graphiques montrent l'écart des températures moyennes de l'air à la surface du globe, par rapport à la moyenne climatologique pour la période 1961-1990.
Fig. 6 - Le réchauffement observé depuis 1860 et la reconstruction du réchauffement depuis l'an mil. Les graphiques montrent l'écart des températures moyennes de l'air à la surface du globe, par rapport à la moyenne climatologique pour la période 1961-1990.

Ce que nous avons déjà vu comme changement climatiquechangement climatique est peu comparé à ce que nous risquons de voir si nous continuons à augmenter les émissionsémissions de CO2CO2 et de CH4.

Fig. 7 – Projections de réchauffement pour le 21ème siècle.
Fig. 7 – Projections de réchauffement pour le 21ème siècle.

Il n'y a pas que le réchauffement

Nous risquons de voir s'installer une nouvelle donne pour l'eau douceeau douce, mais nous ne savons pas encore laquelle. Y aura-t-il plus ou moins d'eau douce disponible en Inde ? à l'est du Mississippi ?

Toutes les projections donnent davantage d'eau dans les pays nordiques, où les précipitationsprécipitations doivent augmenter. Pour le reste de l'Europe, les calculs prévoient moins d'eau en moyenne, mais certains calculs donnent beaucoup moins.

Fig. 8 : Augmentations et réductions du ruissellement (en mm/an). Prévisions pour le milieu du 21ème siècle, avec deux modèles différents appliqués au même scénario d'altération de l'atmosphère. D'après le rapport du GIEC (2001).
Fig. 8 : Augmentations et réductions du ruissellement (en mm/an). Prévisions pour le milieu du 21ème siècle, avec deux modèles différents appliqués au même scénario d'altération de l'atmosphère. D'après le rapport du GIEC (2001).

En outre, que deviendront les risques d'inondationsinondations ? Cela dépend dans beaucoup de cas des épisodes rares de précipitations particulièrement fortes, et dans certains cas le risque d'inondations graves peut augmenter même si les précipitations moyennes diminuent.