L'ibis chauve peut parfois être confondu avec l'ibis falcinelle dont il partage l'aire de distribution. © Patrick Straub

Planète

Ibis chauve

DéfinitionClassé sous :zoologie , oiseau , échassier

Ibis chauve (Linnaeus 1758) - Geronticus eremita

  • Ordre : Pelecaniformes
  • Famille : Threskiornithidae
  • Genre : Geronticus
  • Taille : 0,70 à 0,80 m (envergure 1,25 à 1,35 m) 
  • Poids : 1,0 à 1,3 kg
  • Longévité : 20 à 25 ans

Statut de conservation UICN : CR En danger critique d'extinction

Description de l’ibis chauve

Également appelé ibis émérite, l'ibis chauve est plus trapu que ses cousins. Il arbore un plumage noir avec des reflets métalliques bleutés, verts et pourprés sur les épaules et la couverture des ailes. La queue est un peu plus longue que celle des autres espèces d'ibis. La tête à l'occiput grisé, et une partie du cou dont la peau est rougeâtre, sont totalement glabres. Une sorte de collerette de longues plumes hérissées orne sa nuque. Le bec est long et recourbé vers le bas et les pattes courtes sont rouges.

Ibis chauve portrait. © Eman, domaine public

Habitat de l’ibis chauve

Historiquement, l'ibis chauve fréquentait les zones de montagne ou de collines arides ou semi-arides, à proximité de steppes et de prairies dans toute l'Europe centrale, en Afrique du Nord et au Moyen-Orient. Il ne subsiste plus aujourd'hui que dans le parc national de Souss-Massa au Maroc et peut être en Algérie. Récemment quelques couples ont été découverts au centre de la Syrie en 2002, dans l'oasis de Palmyre.

L'ibis chauve vit dans les zones arides. © Rapha-Hëll, GNU FDL Version 1.2

Comportement de l’ibis chauve

L'ibis chauve est un oiseau grégaire qui dort et niche sur les parois abruptes à proximité de rivières ou de fleuves, où même en bord de mer. Habituellement silencieux, l'oiseau émet des cris gutturaux en période de reproduction. En vol, les pattes de l'ibis ne dépassent pas la longueur de la queue. Bien que ses battements d'ailes soient rapides, l'oiseau est capable de planer. 

Chamaillerie. © Vassil, domaine public

Reproduction de l’ibis chauve

Le nid de l'ibis chauve est une plateforme constituée de branchages et d'herbes placée sur une saillie ou dans un renfoncement de falaise. La femelle y dépose de 2 à 4 œufs qui sont incubés pendant une période de 24 à 28 jours. Les poussins quittent le nid entre 6 et 7 semaines et le premier envol a lieu peu après vers le deuxième mois. Les juvéniles atteignent leur maturité sexuelle entre 3 et 5 ans. 

Ibis chauves nichant sur une falaise aménagée. © Patrick Straub

Régime alimentaire de l’ibis chauve

L'ibis chauve est omnivore. Il se nourrit d'insectes tels que les criquets, les sauterelles et les scarabées), de gastéropodes, de vers, de reptiles, d'amphibiens, de petits mammifères et même d'oisillons. En bord de mer, il peut également se rabattre sur les crustacés, les poissons et les mollusques.

Menace sur l’ibis chauve

L'ibis chauve a disparu de la quasi-totalité de son aire de répartition qui incluait le Proche et le Moyen-Orient, la Turquie pendant la période de reproduction, ainsi que la Somalie et l'Éthiopie pendant la saison d'hivernage. L'oiseau est en danger critique d'extinction. Les dernières populations sauvages viables se trouvent dans le Parc national de Souss-Massa au sud d'Agadir (Maroc) et en Algérie. Des tentatives de réintroduction ont lieu en Andalousie dans la province de Cadix, tandis qu'une autre programme a lieu en Autriche avec la création d'une route migratoire jusqu'en Toscane (Italie) qui servirait de site d'hivernage. Comme pour la grue blanche américaine, la « greffe » migratoire est tentée à l'aide d'ULM sur de nouvelles générations d'oiseaux.

Élevage d'ibis chauves à l'université de Tel Aviv. © Eman, domaine public

Dernier bastion où l'on peut observer l'ibis chauve dans son milieu naturel : le Parc national de Souss-Massa, au Maroc.

Cela vous intéressera aussi