Cela vous intéressera aussi

Grue royale (Bennett 1834) - Balearica regulorum

  • Ordre : Gruiformes
  • Famille : Gruidae
  • Genre : Balearica
  • Taille : 1,00 à 1,10 m (envergure 1,80 à 2,00 m)
  • Poids : 3 à 4 kg
  • Longévité : 25 à 30 ans

Statut de conservation UICN : VU Vulnérable

Description de la grue royale

La grue royale est un oiseau échassier qui ressemble beaucoup à la grue couronnéegrue couronnée. Son corps est gris cendré à l'exception des plumes du cou qui sont d'un gris clair. Les rectricesrectrices primaires sont noires mais leurs extrémités sont blanches sur les deux faces. Les rectrices secondaires et tertiaires sont marron. Les couvertures intérieures sont ornées de fines plumes jaunâtres. La tête, le front et la calotte sont noirs. La joue, en revanche, est totalement blanche et surmontée par une tache rouge en arrière de l'œilœil. La grue royale possède également un sac gulairesac gulaire rougeâtre plus développé que chez sa cousine couronnée. La tête arbore un cimier de plumes érigées de couleurcouleur jaune paille. Le bec est moyennement long, pointu et gris charboncharbon. Les pattes, quant à elles, sont longues, fines et de couleur grise. 

La grue royale se distingue de la couronnée par ses joues blanches.  © Chrumps, GNU FDL Version 1.2

La grue royale se distingue de la couronnée par ses joues blanches.  © Chrumps, GNU FDL Version 1.2

Habitat de la grue royale

La grue royale, dont il existe deux sous-espècessous-espèces, fréquente surtout les savanes sèches, les pâturages et les cultures irriguées, sauf à la période de reproduction où elle préfère les zones humideszones humides. On trouve Balearica regulorum gibbericeps dans toute l'Afrique australe de l'est, depuis la partie orientale de la République démocratique du Congo jusque sur la façade est de l'Afrique du Sud, en passant par l'Ouganda dont elle est l'emblème national, le Kenya, la Tanzanie et la Zambie. La répartition de la sous-espèce Balearica regulorum regulorum est limitée à la partie occidentale sud du continent depuis l'Angola jusque dans le sud de l'Afrique du Sud, en passant par la Namibie, le Botswana et le Zimbabwe.  

Grue royale au lac Nakuru (Kenya). © Lip Kee, CC BY-SA 2.0

Grue royale au lac Nakuru (Kenya). © Lip Kee, CC BY-SA 2.0

Comportement de la grue royale

Comme la grue couronnée, la grue royale est grégairegrégaire et ne migre pas. Elle peut cependant effectuer des déplacements saisonniers en fonction des ressources alimentaires. De même que sa cousine la grue couronnée, c'est la seule espèce de gruidés à être capable de se percher sur une branche grâce à un orteil situé à l'arrière des pattes. Mais elle ne niche pas dans les arbresarbres. Elle construit son nid au sol dans l'épaisse végétation aquatique des zones humides qui ont sa préférence pour l'élevage des jeunes. 

Couple de grues royales à Arusha (Tanzanie). © Noel Feans, CC BY 2.0

Couple de grues royales à Arusha (Tanzanie). © Noel Feans, CC BY 2.0

Reproduction de la grue royale

La parade nuptiale de la grue royale se compose de cris amplifiés par le sac gulaire, de danses, de saluts et de sauts. Le nid est construit au sol au milieu de la végétation croissante dans les zones humides. La femelle y dépose de 2 à 5 œufs qui sont couvés par les parents pendant une trentaine de jours. Les jeunes acquièrent leur plumage définitif vers 2 mois et deviennent indépendants quelques semaines plus tard. Ils atteignent leur maturité sexuelle vers 3 ans.

Grue royale juvénile. © Rainbirder, CC BY-NC-SA 2.0

Grue royale juvénile. © Rainbirder, CC BY-NC-SA 2.0

Régime alimentaire de la grue royale

La grue royale se nourrit des parties tendres des herbes, de graines sauvages ou cultivées, et consomme également de nombreuses espèces d'insectesinsectes, des vers, des amphibiensamphibiens, des petits reptilesreptiles et des crustacéscrustacés.

Menaces sur la grue royale

Les menaces qui pèsent sur la grue royale sont essentiellement le développement des activités humaines, le surpâturage, l'assèchement des zones humides et l'emploi massif de phytosanitaires. Bien évidemment, la chasse et la capture pour alimenter les parcs privés contribuent également au déclin, même si les populations sont encore relativement importantes par endroits. En Afrique du Sud, la grue royale est menacée du fait de la plantation d'arbres exotiquesexotiques dans le veldt (steppesteppe de l'Afrique du Sud)En effet, l'oiseauoiseau ne peut pas s'adapter à la disparition des espaces ouverts.

Ci-dessous, quelques parcs et réserves où l'on peut observer la grue royale dans son milieu naturel.

Zambie

Botswana

Namibie

Zimbabwe