Planète

En bref : la nidification d'un couple de faucons pèlerins en direct !

ActualitéClassé sous :zoologie , rapace , faucon pèlerin

Pouvant atteindre 400 km par heure en piqué, le faucon pèlerin n'avait plus été observé en Belgique depuis de nombreuses années avant de réapparaître en 1997. Cette espèce fait depuis l'objet d'un suivi régulier. Le projet « Faucon pour tous » propose de suivre en vidéo et en direct le déroulement de la nidification d'un couple installé depuis 2004 dans la tour d'une cathédrale bruxelloise. Un vrai régal pour les yeux !

Le projet « Faucons pour tous » a été conçu par l’Institut royal des sciences naturelles de Belgique (IRSNB), en association avec la commission ornithologique de Watermael-Boitsfort. Il permet de découvrir les secrets de la nidification des faucons pèlerins à chaque printemps. © Faucons pour tous

Le faucon pèlerin est un rapace exceptionnel à plus d'un titre. Il s'observe sur tous les continents et serait l'oiseau le plus rapide en piqué. Il peut en effet atteindre une vitesse de 400 km par heure lorsqu'il fond sur ses proies, principalement des oiseaux et parfois des petits animaux terrestres ou des chauves-souris. Petite particularité, les faucons pèlerins chassent en couple. Une femelle peut atteindre une taille de 45 cm et présenter une envergure de 115 cm. Le mâle est quant à lui plus petit (40 cm de haut et 85 cm d'envergure).

La population de faucons pèlerins a fortement chuté après la seconde guerre mondiale, notamment à cause d'intoxications causées par des produits toxiques non métabolisés (notamment le DDT). Cette espèce a même disparu de certains pays comme la Belgique durant de nombreuses années. Protégés au niveau européen depuis 1979, ces rapaces sont réapparus dans la capitale belge vers la fin des années 1990. Ils font maintenant l'objet de suivis réguliers et chaque reproduction est un événement.

Un couple de faucons pèlerins hiverne depuis 2004 sur la tour nord de la cathédrale des Saints Michel et Gudule au centre de Bruxelles. Il est suivi depuis par le projet Faucons pour tous qui permet au grand public d'observer en détail le déroulement de sa nidification à chaque printemps (d'avril à mai). On peut actuellement admirer les oisillons en direct (jusqu'au 27 mai 2012) et suivre les soins qu'ils reçoivent de leurs parents. L'année dernière, plus de 175.000 personnes se sont connectées (en provenance de 81 pays). Certaines séquences sont magnifiques à voir !

Cela vous intéressera aussi