Photo d'un bouquetin. © Patrick Straub

Planète

Bouquetin

DéfinitionClassé sous :zoologie , Bovidé , herbivore

Bouquetin (Linnaeus 1753) - Capra ibex

  • Ordre : Artiodactyla
  • Famille : Bovidae
  • Sous-famille : Caprinae
  • Genre : Capra
  • Taille : 1,40 à 1,60 m (hauteur au garrot 0,75 à 0,90 m - longueur des cornes 0,30 à 1,00 m)
  • Poids : 65 à 100 kg
  • Longévité : 20 à 25 ans  

Statut de conservation UICN : LC préoccupation mineure

Description du bouquetin

Le bouquetin mâle est plus massif que la femelle (également appelée étagne) qui ressemble à une chèvre. Il s'en distingue également par la longueur de ses cornes. Il possède des pattes courtes et trapues et un cou large. La coloration du poil varie selon les saisons. En été il est court et d'une teinte brun clair alors que la partie ventrale est blanchâtre. Il porte une touffe de poils plus longs sous le menton qui fait penser à une barbiche. À l'automne, le poil estival est remplacé par le poil d'hiver plus long et plus épais, de couleur brun foncé. La robe de la femelle est plus claire. Les sabots sont larges et renflés au niveau des talons lesquels sont renforcés par des ergots qui augmentent la surface d'adhérence au sol. Au contraire du chamois, le bouquetin se déplace lourdement dans la neige et plutôt au pas.

Bouquetin mâle. © Tim Verfaillie - domaine public

Habitat du bouquetin

Le bouquetin est un animal de haute montagne qui vit dans les zones rocheuses escarpées. On le trouve principalement dans le massif alpin entre 500 et 3.000 mètres. D'autres espèces évoluent dans les Pyrénées, dans le Caucase, dans la péninsule arabique et dans certaines régions montagneuses du nord de l'Afrique.

Femelle bouquetin. © Christian Mehlführer - CCA 2.5 Generic license

Comportement du bouquetin

Diurne, le bouquetin est un animal grégaire qui vit en groupe pouvant regrouper jusqu'à une centaine d'individus. C'est davantage un animal de rochers que de montagne. Grâce à ses sabots larges et ses soles souples qui « accrochent » admirablement les roches, il est à l'aise sur les parois abruptes exposées au sud, riches en couloirs, surplombs et vires. Son territoire s'étend sur une vingtaine de kilomètres carrés, et comprend trois zones qu'il occupe à des saisons différentes en fonction des disponibilités en nourriture. Elles sont reliés par des corridors de circulation. 

Jeune mâle. © Liné 1 - GNU FDL Version 1.2

La communication peut être olfactive, visuelle ou sonore, et tient un rôle important dans la vie sociale de l'ibex. Les attitudes ou les comportements ritualisés tels que les simulacres de combats qu'effectuent les jeunes, définissent la position sociale des individus au sein du groupe. Même dérangé, le bouquetin ne fuit pas à toute allure. Au contraire, il s'éloigne sans précipitation. Certainement pour ne pas effectuer de faux pas et ne pas chuter.

Affrontements rituels. © Twice25 - CCA-S A 2.5 Generic license

Reproduction du bouquetin

La période du rut s'étend de fin novembre à la mi-janvier. Dans les secteurs où les bouquetins sont nombreux et implantés depuis longtemps, la femelle ne met bas que tous les deux ans. La gestation dure entre 165 et 170 jours et la femelle met bas un chevreau, rarement deux. Le petit est capable de suivre sa mère dès le troisième jour. Il tète pendant deux ou trois mois mais l'allaitement peut perdurer jusqu'à l'hiver. Il atteint la maturité sexuelle au bout d'un an et demi, mais dans les vieilles colonies, elle intervient au bout de trois ans. Ce qui laisse supposer que le bouquetin peut maîtriser sa fécondité.

Juvénile. © Liné 1 - GNU FDL Version 1.2

Régime alimentaire du bouquetin

Le bouquetin se nourrit de graminées, de rameaux de genévriers, de rhododendrons et de trèfle et, bien qu'il ait des difficultés à les digérer, il mange également de la mousse et du lichen. Il apprécie les pousses tendres, les bourgeons et les chatons au printemps ainsi que le sel qu'il va chaparder sur les blocs de sel mis à disposition des troupeaux lorsqu'il ne le trouve pas dans les salines naturelles.

Menaces sur le bouquetin

Le bouquetin se porte bien dans la plupart des territoires où il vit et n'est pas sous statut de menace. Quelques sous-espèces sont cependant en danger, dont le bouquetin d'Espagne car deux d'entre elles se sont déjà éteintes. La disparition la plus récente concerne celle de Cabra pyrenaica pyrenaica date de l'année 2000. Capra pyrenaica lusitanica s'est éteint au cours du XIXe siècle. La survie de la sous-espèce Capra pyrenaica hispanica dépend de sa protection, tandis que Capra pyrenaica victoriae est considérée comme vulnérable.

Cela vous intéressera aussi