Planète

Baleine grise

DéfinitionClassé sous :zoologie , cétacé , rorqual
Photo d'une baleine grise. © Michaël Catanzariti, GNU FDL Version 1.2

Baleine grise (Lilljeborg 1861) - Eschrichtius robustus

  • Ordre Cetacea
  • Sous-ordreMysticeti
  • Famille Eschrichtiidae
  • Genre Eschrichtius
  • Taille : 12 à 14 mètres
  • Poids : 24 à 37 tonnes
  • Longévité : 40 ans

Statut de conservation UICN : LC préoccupation mineure

Description de la baleine grise

La baleine grise a une peau grisée plus ou moins sombre et plus ou moins mouchetée et incrustée de balanes. L'aileron dorsal situé aux deux tiers du corps à partir de la bouche est atrophié et ressort sous forme de bosse. Une série de protubérances plus ou moins marquées apparaissent entre la nageoire dorsale et la nageoire caudale. La queue est large et puissante et la pale natatoire étendue. Les nageoires pectorales sont petites et en forme de fer de lance. La tête qui ne représente qu'un sixième ou un cinquième de la longueur totale du corps, est massive, étroite et triangulaire, légèrement arquée sur la partie supérieure, et la bouche munie d'environ 160 fanons de 65 cm, est allongée et recourbée vers le bas. Ses évents sont placés en V sur la partie arrière de la tête.

Baleine grise sautant hors de l'eau. © NOAA, domaine public

Habitat de la baleine grise

Il existe deux sous-populations de baleines grises. Celle de Californie qui migre depuis la Basse Californie jusqu'au détroit de Béring, et celle dite asiatique qui évolue entre les côtes coréennes et la mer d'Okhotsk située entre l'île de Sakhaline et la péninsule du Kamtchatka. C'est une espèce côtière qui fréquente les eaux profondes, mais qui n'hésite pas à s'aventurer dans des zones à faible tirant d'eau.

Comportement de la baleine grise

La baleine grise peut plonger jusqu'à 120 mètres de profondeur, mais en règle générale elle préfère fréquenter les lagunes où elle peut sonder le fond à la recherche de nourriture. C'est une grande migratrice qui évolue dans les mers froides en été, saison durant laquelle elle reconstitue ses réserves de graisse, et passe l'hiver au sud pour la période de reproduction et de mise bas. Les migrations peuvent atteindre les 10.000 km. Celles-ci ne sont pas sans danger pour les jeunes qui prennent la « route » à la suite de leur mère dès trois mois, car les orques connaissent les voies de passage, et sont à l'affût. La vitesse de croisière d'un adulte est d'environ 10 km/h mais le baleineau est beaucoup plus lent et ne dépasse pas les 4 km/h, ce qui le rend très vulnérable. 

Les migrations sont très organisées. Ce sont les célibataires, mâles ou femelles qui partent les premiers, suivis des femelles ayant mis bas ou fécondées. La baleine grise possède une gamme de vocalisations dont elle se sert pour rester en contact, informer d'un danger ou signaler une ressource en nourriture. Elle est également acrobate dans le sens où elle est capable d'effectuer des sauts impressionnants hors de l'eau. C'est un animal pacifique et confiant, qui se laisse aisément approcher par l'Homme.

Reproduction de la baleine grise

Les accouplements ont lieu durant les mois de novembre et décembre. La gestation dure environ treize mois au terme desquels la femelle donne naissance à un jeune unique qui mesure entre 3,50 et 5,00 mètres pour un poids frisant la tonne. L'allaitement s'étend sur sept mois. Les jeunes atteignent leur maturité sexuelle entre 6 et 9 ans, lorsque leur taille atteint 9 à 10 mètres. La femelle ne se reproduit que tous les deux ans, lorsque le baleineau est suffisamment grand pour se débrouiller par lui-même.

Baleine grise et son petit. © José Eugenio Gomez Rodriguez, GNU FDL Version 1.2

Régime alimentaire de la baleine grise

Le régime alimentaire de la baleine grise varie selon les lieux de passage et de résidence. Il se compose d'espèces pélagiques telles que le krill et autres amphipodes, de crabes et autres crustacés qui vivent sur le fond océanique, mais aussi de calmars, de sardines ou d'algues. Lorsqu'elle s'alimente d'organismes vivants dans les sédiments, la baleine grise nage sur le flanc droit en s'inclinant d'une trentaine de degrés. Elle aspire alors ses proies en rejetant le limon par les fanons.

Menaces sur la baleine grise

Les principales causes du déclin de l'espèce sont bien évidemment la chasse à outrance dont la baleine grise a été victime et les autres activités humaines : trafic maritime accru, pollutions...  Il ne resterait qu'une cinquantaine de mâles reproducteurs pour la sous-espèce  asiatique. La population de Basse Californie compterait environ 21.000 individus. Malgré le moratoire imposé par la Commission baleinière internationale, la chasse illégale se poursuit. De nos jours elle est principalement pratiquée par l'Islande et le Japon qui argue d'une « raison scientifique » totalement injustifiable. Il est donc étonnant que malgré le petit nombre d'individus encore existant, le statut de conservation de l'espèce soit donné comme « préoccupation mineure » par l'UICN...

Le saviez-vous ?

La baleine grise avait été surnommée « poisson du diable » par les baleiniers car la femelle protégeait férocement son petit en attaquant les bateaux et en les brisant parfois.

Cela vous intéressera aussi