Basaltes en coussin, de type MORB. © NOAA, domaine public
Planète

MORB : qu'est-ce que c'est ?

DéfinitionClassé sous :Terre , Géologie , croûte terrestre

Le terme MORB, pour Mid-Oceanic Ridge Basalt (basalte de dorsale médio-océanique, en français) désigne les basaltes ayant la composition chimique typique de ceux formés au niveau des dorsales. Ils composent notamment la couche supérieure de la croûte océanique.

Les MORB, l’une des deux grandes familles de basaltes

De manière générale, les basaltes sont des roches volcaniques issues de la fusion partielle du manteau terrestre. Dans le détail, la composition chimique des basaltes varie en fonction de la composition du manteau qui en est à l'origine. On différencie ainsi deux grands types de basaltes, qui montrent des variations significatives de composition : les MORB et les OIB. Ces différences indiquent qu'il existe des réservoirs magmatiques mantelliques différents, qui ne se mélangent pas. C'est un argument en faveur d'un système convectif à deux couches dissociées.

Les MORB sont les basaltes les plus courants à la surface du globe. Ils sont formés à partir des liquides magmatiques produits par les parties supérieures du manteau asthénosphérique. Leur composition chimique et les rapports isotopiques montrent qu'ils dérivent d'un manteau dit « appauvri », c'est-à-dire que le manteau qui en est à la source présente une concentration amoindrie en certains éléments chimiques par rapport à un manteau dit primitif. La composition de ce manteau primitif est estimée à partir de l'analyse des chondrites, qui sont des météorites dont la composition est proche de celle de la planète peu après sa formation, avant toute modification produite par les processus de différenciation.

Coupe d'une dorsale où sont produits les basaltes de type MORB. © 37ophiuchi BrucePL, Wikimedia Commons, CC by-sa 4.0

Les MORB, témoins de la formation des continents

Ces éléments chimiques manquants dans le manteau supérieur ne sont pas n'importe lesquels. Il s'agit d'éléments dits incompatibles, qui ont tendance, lors d'un épisode de fusion ou de cristallisation, à se concentrer dans la phase liquide et donc à ne pas entrer dans la phase cristallisée.

Le fait que les MORB montrent une signature chimique associée à un manteau appauvri en éléments incompatible suggère donc que ce manteau a déjà, au cours de son histoire géologique, connu et subi des épisodes de fusion et d'extraction de liquide magmatique. La composition des MORB et du manteau supérieur appauvri témoigne en réalité de « l’extraction » de la croûte continentale du manteau primitif, les éléments manquants dans le manteau supérieur se retrouvant dans les roches magmatiques formant la croûte continentale.

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !