Cristal de pyrite composé de trois macles. © Vassil, Wikimedia Commons, domaine public
Planète

Macle : qu'est-ce que c'est ?

DéfinitionClassé sous :Terre , Géologie , Macle

Une macle est une association de deux ou plusieurs cristaux d'une même espèce minérale, qui s'orientent et s'imbriquent au moment de leur croissance suivant des règles cristallographiques très strictes.

Plusieurs cristaux intimement imbriqués

Lors de la croissance cristalline, il peut arriver qu'un cristal utilise une partie du réseau cristallin d'un autre cristal de la même espèce. Les deux, voire multiples cristaux vont ainsi croître en même temps tout en partageant un fragment de réseau cristallin. Cette opération de macle résulte dans l'obtention d'un unique cristal maclé, qui comporte plusieurs individus imbriqués suivant des angles qui respectent l'organisation et la géométrie du réseau cristallin. Tout n'est donc pas possible, même si certaines espèces minérales laissent beaucoup de possibilités d'orientation, comme la pyrite, pour lequel le processus de macle peut donner naissance à d'impressionnants cristaux. D'autres, comme la staurotide, n'accepteront qu'une macle en croix.

Staurotide, cristal maclé en croix. © Elade53, Wikimedia Commons, domaine public

Les feldspaths sont parmi les minéraux les plus sujets aux macles. La macle de Carlsbad est caractéristique de l'orthose et se définit comme une macle « simple », qui comprend deux individus. L'albite est quant à elle souvent caractérisée par des macles polysynthétiques, définie par une alternance de plusieurs individus.

Une grande diversité de macles

Plus généralement, les macles simples sont définies par le fait que chaque orientation est occupée par un seul individu. Les macles répétées sont définies, à l'inverse, par le fait que chaque orientation peut être occupée par plusieurs individus. Dans ce cas on peut différencier les macles polysynthétiques lorsque les différents individus se retrouvent côte à côte, donnant un aspect strié au cristal final, et les macles cycliques lorsque les individus s'organisent de façon circulaire. C'est le cas du chrysobéryl par exemple.

Cristal maclé de chrysobéryl (macles cycliques). © Fabre Minerals, Wikimedia Commons, CC by-sa 3.0

Les macles peuvent être classées suivant trois catégories, qui dépendent de leur origine. On observe ainsi des macles de croissance, qui se forment lors du processus de cristallisation ; les macles de transformation, qui se forment lorsqu'un cristal est soumis à une transition de phase qui altère sa symétrie et sa structure, laissant la possibilité d'initier la croissance de cristaux maclés ; ou encore les macles mécaniques, qui se forment lorsqu'une forte pression est appliquée sur un cristal dans une direction donnée.

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !