Pour les tortues marines, le plastique biofoulé a la même odeur que la nourriture

Classé sous :tortue marine , Pollution aquatique , pollution plastique

Tôt ou tard, le plastique qui pollue notre environnement se retrouve dans les océans et menace la faune marine. Une espèce en particulier est le symbole des ravages des déchets plastique sur l'océan : la tortue marine. En 2015, une vidéo d'une tortue, une paille coincée dans la narine, avait fait le tour des réseaux sociaux. Mais pourquoi les tortues semblent si affectées par la pollution plastique ? Une étude scientifique, parue dans Current Biology, pourrait détenir une partie de la réponse. Pour les tortues, les déchets plastique « biofoulés », c'est-à-dire recouvert d'algues et d'autres organismes qui flottent dans l'océan, dégagent la même odeur que leur nourriture. Elles confondent donc facilement un morceau de plastique recouvert d'organismes en tout genre avec une méduse ou un poisson.

Les résultats des tests olfactifs des différentes odeurs testées. En a, de l'eau distillée utilisée comme témoin. En b, de la nourriture de tortue (poisson et crevette). En c, du plastique neuf et en d, du plastique biofoulé. © Joseph Pfaller et al., Current Biology

Dans l'étude menée par l'université de Floride, quinze jeunes tortues caouannes (Caretta caretta) élevées en captivité ont été filmées pour observer leur comportement face à différents stimuli olfactifs. Les scientifiques ont diffusé dans le bassin des reptiles des odeurs de nourriture naturelle (crevette et poisson), de plastique neuf et de plastique « biofoulé ». Les scientifiques ont alors remarqué que les tortues réagissaient de la même façon à l'odeur de poisson qu'à l'odeur de plastique « biofoulé ».

Les tortues ne réagissent pas à l'odeur du plastique propre et neuf, mais le problème reste entier. Attirées par l'odeur dégagée par les morceaux de plastique recouverts d'organismes vivants, les tortues les ingèrent, pensant manger un poisson ou une méduse, et s'intoxiquent. « Ce piège olfactif pourrait expliquer pourquoi les tortues marines ingèrent et s'emmêlent dans le plastique si souvent » explique Joseph Pfaller, de l'université de Floride, dans un communiqué de presse.

Une tortue caouanne à la surface de l'eau. © C. Yzoard