Sam est devenu un ouragan de catégorie 4

Classé sous :ouragans , atlantique , archipel des Antilles

Comme les prévisionnistes l'avaient annoncé, celle qui n'était avant le week-end qu'une simple tempête tropicale a évolué en ouragan de catégorie 4 entre vendredi et samedi. Mais il semblerait bien que l'ouragan majeur Sam ait cette fois atteint le pic de son intensité. Toutefois, il devrait y rester pendant plusieurs jours avant d'enfin s'affaiblir.

Selon le US National Hurricane Center (États-Unis), Sam se situait ce dimanche soir à quelque 1.400 kilomètres à l'est-sud-est des Îles Sous-le-Vent -- de la Guadeloupe, notamment. L'ouragan se déplaçant à plus de 11 km/h vers le nord-ouest. Et s'accompagnant de vents dépassant les 230 km/h et de rafales à quelque 280 km/h. Ce qui le place ex aequo avec la tempête Ida au rang des ouragans ayant développé les vents soutenus les plus puissants en cette saison 2021.

Les prévisionnistes notent que les vents les plus forts de l'ouragan Sam ne soufflent pas à plus de 50 km de son centre.

Il semble désormais acquis que Sam ne touchera pas terre aux États-Unis. Les Antilles, en revanche, pourraient ressentir certains effets de l'ouragan. Avec notamment un état fortement dégradé de la mer.

Sur l’Atlantique, les saisons des ouragans semblent vouloir se suivre et se ressembler. Sam est ainsi déjà la 18e tempête tropicale nommée de l’année. Et ce week-end, Sam a évolué en ouragan majeur, un ouragan de catégorie 4. © Mike Mareen, Adobe Stock
Pour en savoir plus

La 18e tempête tropicale de la saison des ouragans s’annonce violente

Article de Nathalie Mayer paru le 25/09/2021

Elle s'appelle Sam. C'est la 18tempête tropicale de la saison 2021 à voir le jour au-dessus de l'Atlantique. Et selon les experts, elle a tout pour évoluer en ouragan majeur dans les jours à venir. Alors qu'elle se dirige tranquillement vers les Îles Sous-le-Vent, au nord de l'arc antillais.

Par le passé, il n'est arrivé qu'une seule fois que 18 systèmes -- parmi lesquels six ouragans et trois ouragans majeurs -- soient nommés à ce stade de la saison -- qui doit durer jusqu'au 30 novembre. C'était... en 2020 !

Et à ce jour, il ne reste donc déjà plus que trois noms -- Teresa, Victor et Wanda -- sur la liste publiée il y a quelques semaines par le National Hurricane Canter. Il y a donc fort à parier que la liste supplémentaire prévue par l'OMM, l'Organisation météorologique mondiale, servira cette année. Ce serait une nouveauté, car jusqu'à l'année dernière, ce sont les lettres de l'alphabet grec qui servaient à nommer les ouragans supplémentaires.

Rappelons qu'au mois d'août dernier, la NOAA -- l'Agence américaine d'observation océanique et atmosphérique -- annonçait, avec une probabilité de 65 %, une saison au-dessus de la normale avec entre 15 et 21 tempêtes nommées parmi lesquelles 7 à 10 ouragans et 3 à 5 ouragans majeurs.

Pour l'heure, l'énergie cyclonique accumulée (ACE) -- qui donne une idée de la taille, de l'intensité et de la durée des tempêtes -- au cours de cette saison 2021 n'est que de 11 % supérieure à la moyenne. L'ouragan le plus violent à ce jour restant Ida et celui qui a parcouru le plus de distance est Larry.