Un nouveau larvicide anti-moustique biodégrable à base de thymol et de fécule de maïs

Classé sous :insecte , moustique Aedes aegypti , antimoustique

Des chercheurs de l'université de Campinas (UNICAMP), au Brésil, ont mis au point un nouveau larvicide anti-moustique biodégradable à base de thymol, issu de l'huile essentielle de thym, et de fécule de maïs. Le traitement cible le moustique Aedes aegypti, vecteur notoire de maladies épidémiques, notamment de la dengue, du virus Zika, du chikungunya et de la fièvre jaune. Répandu à travers les régions tropicales et subtropicales du globe, Aedes aegypti n'est pas encore implanté en France métropolitaine (il est présent en Outre-Mer), mais pourrait y trouver un jour des conditions favorables avec la tendance au réchauffement climatique.

Ces capsules biodégradables fabriquées à partir de fécule de maïs protègent une substance larvicide, le thymol, qui s'attaque au moustique Aedes aegypti. © São Paulo Research Foundation (FAPESP)

Décrit dans le journal Industrial Crops and Products, ce nouveau biolarvicide prend la forme de capsules de fécule de maïs imitant les œufs de moustiques. Elles ne diffusent le thymol (ingrédient chargé ici de tuer les larves) qu'elles renferment uniquement en présence d'eau. Destinées à être éparpillées dans les jardins et tous contenants susceptibles d'accueillir de l'eau stagnante, ces capsules diffusent progressivement le thymol sur jusqu'à cinq cycles de précipitations, sachant que d'après les tests, 20 % de la substance encapsulée est relâchée au premier cycle. Les chercheurs ont déposé une demande de brevet pour leur produit. Ils en vantent la biodégradabilité et le coût abordable, l'utilisation de thymol étant 15 fois moins chère que l'autre agent insecticide testé, les brèdes mafane (Acmella oleracea).

Des chercheurs brésiliens ont développé un larvicide biodégradable à base d'une substance présente dans l'huile essentielle de thym encapsulée dans une coque de fécule de maïs, afin de tuer les larves du moustique Aedes aegypti, principal vecteur de la dengue. © James Gathany, PHIL, CC By-NC-ND 2.0