Une étude sur 3.000 enfants lors d’une épidémie au Nicaragua a montré que ceux qui avaient été infectés par la dengue auparavant risquaient moins de développer des symptômes du Zika. Ces deux virus transmis par le même moustique causent des symptômes proches.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Interview : la lutte contre les moustiques est-elle sans fin ? Avec la venue de l’été, arrivent des visiteurs quelque peu indésirables, ce sont les moustiques. Parfois porteurs de virus, ils peuvent infecter des populations entières et propager des épidémies. L’Institut Pasteur travaille sur des solutions pour enrayer ce fléau, comme on peut le voir au cours de cette vidéo.

Le virus de la denguevirus de la dengue est présent en Amérique depuis des décennies, tandis que le Zika n'a émergé au Brésil qu'en 2015, avant de se répandre rapidement en Amérique. Les virusvirus de la denguedengue et du ZikaZika sont transmis par la piqûre du moustique Aedes aegypti et conduisent à des symptômessymptômes similaires, évoquant un syndromesyndrome grippal : fièvrefièvre, douleursdouleurs musculaires et articulaires... Il peut aussi y avoir des rougeurs sur la peau.

Cependant, l'infection du Zika chez des femmes enceintes peut conduire à des troubles de développement graves du fœtusfœtus, en particulier une microcéphaliemicrocéphalie. Des complications neurologiques (syndrome de Guillain-Barrésyndrome de Guillain-Barré) sont aussi possibles chez les personnes infectées. Mais souvent l'infection par le Zika est asymptomatique.

Le saviez-vous ?

Le Zika est un arbovirus : il est transmis par les insectes. Comme les virus de la dengue et de la fièvre jaune, le virus Zika appartient au genre flavivirus et à la famille des Flaviviridae. La première identification du virus Zika date de 1947, en Ouganda. D'après l’Institut Pasteur, les premiers cas humains ont été détectés en Afrique puis en Asie.

Lorsque quelqu'un est infecté pour la deuxième fois par la dengue, il arrive souvent que sa seconde infection soit plus sévère que la première. Comme les virus du Zika et de la dengue se ressemblent, on peut se demander si une infection par le Zika qui viendrait après une infection par la dengue serait plus grave.

Un premier cas de transmission par voie sexuelle avait été décrit au Texas en février 2016. © idé
Un premier cas de transmission par voie sexuelle avait été décrit au Texas en février 2016. © idé

Une immunité croisée entre deux virus proches

Dans cette étude parue dans PLOS Medicine, les auteurs se sont penchés sur une épidémieépidémie de Zika à Managua au Nicaragua. Ils ont étudié plus de 3.000 enfants âgés de 2 à 14 ans, dont beaucoup avaient été infectés par la dengue auparavant. Grâce à des échantillons sanguins, les chercheurs pouvaient détecter l'infection par le Zika, même en l'absence de symptômes.

Entre janvier 2016 et février 2017, il y a eu 1.356 infections par le virus Zika dans cette cohortecohorte d'enfants, dont 560 ont donné lieu à des symptômes. Les chercheurs disposaient de l'historique médical de 3.027 enfants dont 743 avaient été infectés au moins une fois par la dengue. Les résultats montrent que les enfants qui avaient été infectés par la dengue avant mars 2015 avaient significativement moins de risque de développer des symptômes du Zika (environ 40 % de risque en moins).

Voir aussi

Le virus Zika, cousin de celui de la dengue, en Guyane et en Martinique

Par conséquent, une infection antérieure par la dengue n'exacerbe pas les symptômes du Zika, puisque c'est l'inverse qui semble se produire. Il y aurait donc une sorte de protection croisée entre ces deux virus, même si l'infection par le virus de la dengue n'empêche pas l'infection par le Zika. La dengue pourrait donc protéger contre les complications neurologiques du Zika.

Ces travaux ont été menés par des instituts de recherche des États-Unis et du Nicaragua.