Santé

En bref : un patch contre les piqûres de moustique ?

ActualitéClassé sous :médecine , moustique , lutte contre le paludisme

Une société californienne a mis au point un patch antimoustique qui se fixe sur les vêtements. Ce produit inhibe le système de détection du dioxyde de carbone de l'insecte, l'empêchant de sentir la présence humaine. Selon les inventeurs, il permettrait de lutter plus efficacement contre les maladies véhiculées par les moustiques, comme le paludisme ou la dengue.

Parmi les moyens de lutter contre le paludisme, les moustiquaires sont un rempart efficace contre les moustiques. Elles ne peuvent cependant pas être utilisées en permanence. © DFID, Flickr, cc by nc nd 2.0

Avec l'arrivée de l'été, les petites bêtes en tout genre refont surface. Parmi elles, le moustique pourrait recevoir la palme de l'insecte le plus insupportable. En dehors du fait qu'il semble passer son temps à se régaler de sang, on dirait qu'il prend un malin plaisir à survoler les oreillers à la tombée de la nuit. En réalité, le plat principal des moustiques est constitué de nectar de fleurs. Seules les femelles ajoutent du sang à leur menu pour assurer la maturation de leurs œufs. Grâce à un système olfactif perfectionné, elles détectent le dioxyde de carbone et l'odeur de la sueur de leurs victimes.

Bien que très pénibles, les moustiques sont rarement dangereux en France. Il n'en est pas de même pour de nombreux pays du Sud, dans lesquels ces insectes volants sont vecteurs de maladies graves, comme le paludisme ou la dengue. Or, pour se protéger des piqûres, il n'existe pas de remède miracle. Seules les moustiquaires sont une solution efficace, mais elles ne sont pas compatibles avec une utilisation permanente. La société californienne ieCrowd pourrait changer la donne. Après plusieurs années de recherche, elle vient de mettre au point un patch antimoustique, appelé Kite, qui fonctionnerait efficacement pour éviter les piqûres pendant 48 heures. Grey Frandsen, codirecteur de l'entreprise, a attrapé le paludisme au cours d'un séjour en Ouganda, et ce projet lui tient particulièrement à cœur. « Kite, ce n'est pas seulement un produit pour éviter les piqûres de moustique, c'est peut-être une solution pour sauver des vies », explique-t-il.

Le patch, dont la composition exacte est secrète, est constitué de produits non toxiques et approuvés par la Food and Drug Administration (FDA). Il peut se coller facilement sur les vêtements afin de protéger celui qui les porte. Son principe consiste à inhiber le système olfactif du moustique, qui ne peut ainsi plus percevoir les dégagements de dioxyde de carbone (CO2), par lesquels l'insecte repère la présence d'un grand animal ou d'un humain. On n'en saura pas davantage sur cette inhibition de l'olfaction, car le produit est couvert par des brevets. Selon la société, ce produit peut lutter contre toutes les espèces de moustiques et sous tous les climats. En collaboration avec l'organisation non gouvernementale Pilgrim Africa, les inventeurs du patch Kite veulent maintenant tester ce produit en Ouganda, un pays très touché par le paludisme.

Cela vous intéressera aussi