Un surprenant « poulet sans tête » a été découvert dans les abysses. © DR

Planète

Un surprenant « poulet sans tête » découvert dans les abysses

ActualitéClassé sous :zoologie , holothurie nageuse , faune abyssale

Un engin robotique explorant les abysses du golfe du Mexique a filmé un animal étonnant et gracieux, sorte de « poulet sans tête » aquatique. Celui-ci fait partie d'une faune qui ne vit qu'à quelques kilomètres des humains.

Une bien étrange créature abyssale  Un sous-marin télécommandé (ou « ROV ») explorant le golfe du Mexique, au large de la Louisiane, a filmé cette étonnante créature. C'est Enypniastes eximia, une cousine de nos holothuries, alias concombres de mer. Mais celle-là aime nager, un peu au-dessus du fond. Une rencontre rare dans un milieu menacé. © NOAA, Office of Ocean Exploration and Research, golfe du Mexique, 2017 

Un sous-marin télécommandé de la NOAA (un « ROV », pour Remotely Operated Vehicle, en anglais) a fait une belle rencontre au fond du golfe du Mexique, au large de la Louisiane, durant le mois de décembre 2017. Il a vu un étrange animal baptisé Headless Chicken Monster, soit « monstrueux poulet sans tête ». Pourtant, ce dernier est assez gracieux dans ses évolutions, gouvernées par des mouvements du corps et de quelques nageoires. Il est d'ailleurs aussi appelé « Danseur espagnol ».

Ce n'est pas un inconnu. Sans ambiguïté, l'espèce à laquelle appartient ce nageur a été déterminée. Enypniastes eximia, décrite en 1882, n'est pas un mollusque, comme pourraient le laisser penser son allure et sa nage. C'est un échinoderme, plus précisément une holothurie, comme les concombres de mer, ces paisibles brouteurs de sable qui rampent sur le fond.

Sans tête, il est vrai, mais pas si monstrueuse, l'holothurie Enypniastes eximia vit sur le fond mais ne dédaigne pas nager un peu au-dessus pour aller voir plus loin si le sédiment ne serait pas plus nourricier. Son corps translucide laisse voir son tube digestif mais aussi la rareté des organes. En haut à droite, la collerette et les cônes servant à la nage ; en bas à gauche, des replis tégumentaires formant des nageoires. © NOAA, expl5475, CC by-nc-sa 2.0

Des holothuries benthiques mais nageuses

L'espèce est si différente que les zoologistes lui ont confectionné un genre dont elle est le seul représentant connu : les énypiastes, dans la famille des pélagothuridés. Ces concombres abyssaux se rencontrent à grandes profondeurs (la NOAA ne précise pas celle à laquelle ce spécimen a été vu). Par rapport aux autres holothuries, les pélagothuridés ont la particularité de nager. Dans cette famille, on connaît même une espèce vraiment pélagique, qui vit donc sans jamais rencontrer ni la surface ni aucun obstacle solide.

Toutes les autres vivent sur le fond (elles sont « benthiques ») et montent un peu au-dessus grâce à une collerette qui entoure la bouche (laquelle sert aussi d'anus) et des nageoires rudimentaires de l'autre côté. Mais leur densité étant supérieure à celle de l'eau de mer, quand elles arrêtent de nager, elles redescendent doucement jusqu'au sol, tel un ballon un peu dégonflé.

Les océanographes de la NOAA, en revanche, soulignent que cette faune benthique est aujourd'hui menacée par toutes les activités humaines autour du golfe du Mexique. On se souvient de l'explosion de la plateforme pétrolière Deepwater Horizon qui avait provoqué onze morts et une énorme fuite de pétrole.

  • Une holothurie nageuse a été filmée dans le golfe du Mexique.
  • Cet échinoderme abyssal a été baptisé Headless Chicken Monster, soit « monstrueux poulet sans tête ».
  • Il fait partie d'une faune fragile potentiellement menacée par les activités humaines.