Des chercheurs de l'institut de gestion des eaux urbaines de Karlsruhe (Bade Wurtemberg) explorent actuellement une nouvelle piste pour le recyclage des boues de station épuration : la réalisation d'un matériau de construction haut de gamme comparable à la mousse d'argile.
Cela vous intéressera aussi

Ce matériaumatériau très léger est un excellent isolantisolant thermique. Pour fabriquer des mousses d'argileargile, de petites boulettes composées d'argile et de composants organiques sont formées. Placées dans un four, les composants organiques brûlent et les gazgaz ainsi crées se retrouvent enfermés dans l'argile quasi en fusionfusion. C'est cette méthode de fabrication qui a été reproduite avec des boues usagées.

La combustioncombustion de ces boues apporte l'énergieénergie nécessaire et la création de gaz alors que les cendres jouent le rôle de l'argile. La moussemousse obtenue est totalement adaptée pour être utilisée comme matériau de constructionconstruction.

Contrairement à ce que l'on pourrait supposer, elle ne possède ni mauvaise odeur, ni toxicitétoxicité. Une combustion de plusieurs minutes à 1 100 °C a permis d'éliminer les éléments organiques et de lier les métauxmétaux lourds de manière à ce qu'ils ne puissent pas être enlevés par lavage. Actuellement, les recherches se poursuivent pour arriver à l'industrialisation de ce procédé.