Les dégâts causés par le séisme et le tsunami de 2011 au Japon. © U.S. Navy photo by Mass Communication Specialist 3rd Class Dylan McCord, domaine public, Wikimedia Commons
Planète

Un puissant séisme de magnitude 7,4 a frappé la région de Fukushima

ActualitéClassé sous :Séisme , tremblement de terre , Japon

Le Japon vient d'être à nouveau touché par un violent séisme, de magnitude 7,4. Il n'aurait cependant pas généré de tsunami. Quelques morts et une centaine de blessés sont cependant à déplorer.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Fukushima : histoire d'une catastrophe nucléaire  Le 11 mars 2011 se produit un séisme de magnitude 9 au Japon, entraînant la formation d’un tsunami qui va ravager des centaines de kilomètres de côtes, et inonder la centrale nucléaire de Fukushima Daiishi. 

Onze ans après la catastrophe nucléaire de Fukushima, les côtes japonaises ont été à nouveau violemment secouées hier, 16 mars 2022, par un séisme de magnitude 7,4. L'épicentre du séisme est situé à une cinquantaine de kilomètres au large de la ville de Minamisoma (département de Fukushima) et à environ 60 kilomètres de profondeur. Il est situé sur le même segment de faille ayant rompu lors du séisme de 2011.

Pas de tsunami, mais quelques victimes

Survenue à 23 h 36 heure locale, la secousse a automatiquement déclenché une alerte au tsunami. Heureusement, le tremblement de terre n'aurait causé qu'une vague de 20 centimètres, observée notamment à Ishinomaki, au nord de Fukushima. Le séisme, relativement long, a cependant privé d'électricité des milliers de foyers japonais.

À l'heure actuelle, on dénombre quatre victimes et une centaine de blessés. Un train aurait notamment déraillé sous la violence de la secousse. De nombreuses routes sont endommagées. Aucune anomalie n'a été détectée au niveau de la centrale nucléaire de Fukushima, à l’arrêt depuis 2011.

La population est cependant invitée à rester vigilante, en cas de nouvelles secousses. Plusieurs petites répliques se sont d'ailleurs fait sentir durant la nuit.

Le spectre de 2011 toujours dans les esprits

Pour rappel, le séisme qui avait causé l'endommagement du réacteur nucléaire il y a 11 ans était de magnitude bien supérieure à celui d'hier (Mw 9,1). Il avait engendré un tsunami dévastateur, qui avait ravagé près de 600 kilomètres de côtes et causé la mort de plus de 18.000 personnes.

Le Japon se situe dans une région à risque sismique très élevé, du fait de la présence de plusieurs zones de subduction le long de ses côtes. À cet endroit, les plaques Pacifique et Philippines s'enfoncent sous la plaque eurasienne, provoquant régulièrement des séismes de forte magnitude. Malgré des constructions parasismiques efficaces, la population reste cependant vulnérable face au risque de tsunami.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !