Homo sapiens est la seule espèce du genre à avoir survécu jusqu’à nos jours. Les autres ont succombé à des changements climatiques. © luchschenF, Adobe Stock
Planète

Changement climatique : et si Homo sapiens n’avait pas retenu les leçons du passé ?

ActualitéClassé sous :Réchauffement climatique , Homme , homo

-

L'humanité fait face aujourd'hui à un réchauffement climatique brutal. Des chercheurs nous avertissent. Des changements climatiques ont rendu le genre Homo vulnérable et impuissant par le passé. Cela pourrait se reproduire.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Biodiversité : sommes-nous entrés dans la sixième extinction de masse ?  Depuis quelques années, la biodiversité fait régulièrement la Une des médias. Elle serait en train de s’effondrer. En 40 ans, l’effectif des populations de vertébrés sauvages a décliné de 60 %, d’après le WWF. Au point d’affirmer que l’humanité provoque la 6e extinction de masse ? Gilles Bœuf, président du conseil scientifique de l’Agence française pour la Biodiversité, dévoile ses arguments sur la question. 

Homo sapiens est la seule espèce du genre Homo à avoir réussi à traverser les âges pour en arriver jusqu'à nous. Une étude suggère aujourd'hui que les changements climatiques passés sont ce qui a causé l'extinction de nos cousins : leur incapacité à s'adapter aux réchauffements ou aux refroidissements des températures, parfois profonds, que connait naturellement notre Planète.

Pourtant, les chercheurs de l’université de Naples (Italie) notent que nos ancêtres ont fait de nombreux efforts pour survivre. Ils ont dompté le feu, fabriqué des outils et des armes, des vêtements aussi. Ils se sont même dirigés vers des régions plus chaudes lorsque les températures ont commencé à baisser. Mais cela ne semble pas avoir été suffisant lorsque les conditions climatiques sont devenues trop extrêmes pour eux.

Des chercheurs de l’université de Naples (Italie) estiment que les changements climatiques passés ont eu raison de plusieurs espèces du genre Homo. Une découverte inquiétante au moment où « notre propre espèce scie, avec le réchauffement climatique anthropique, la branche sur laquelle elle est assise ». © pict rider, Adoce Stock

Un message d’alerte à Homo sapiens

Pour en arriver à cette conclusion, les chercheurs ont travaillé sur plus de 2.750 archives archéologiques et un émulateur de climat haute résolution. Celui-ci leur a donné la température, les précipitations et d'autres informations sur les cinq derniers millions d'années.

Ils ont ainsi pu montrer que Homo erectusHomo heidelbergensis et Homo neanderthalensis ont perdu une partie importante de leur niche climatique juste avant de s'éteindre. Au moment même où des changements brusques et défavorables du climat mondial se produisaient. Dans le cas des Néandertaliens, les choses ont probablement été encore aggravées par la concurrence avec Homo sapiens« Un message d'alerte tonitruant à l'heure où l'humanité est confrontée à un réchauffement climatique sans précédent », soulignent les chercheurs.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !