Vue d'artiste d'un spécimen du genre Basilosaurus, qui rassemblait des prédateurs marins ayant vécu au cours de l'Éocène. © SciePro, Adobe Stock
Planète

Cette baleine carnivore terrorisait l'océan il y a 36 millions d'années

ActualitéClassé sous :paléontologie , Fossile , baleine

Un crâne complet de basilosaurus a été trouvé dans un désert péruvien. Le fossile, de plus d'un mètre de long, porte encore les dents complètes de ce monstre marin et pourrait permettre de décrire une nouvelle espèce.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Interview : comment se forment les fossiles de dinosaures ?  Les fossiles sont les seuls vestiges des dinosaures à avoir survécu jusqu'à notre époque. C’est à partir de ces restes que les scientifiques peuvent espérer comprendre ces anciens animaux. Futura-Sciences a interviewé Éric Buffetaut, paléontologue, afin d’en savoir plus sur leur formation. 

Les baleines actuelles sont loin de ressembler aux espèces qui sont à l'origine du groupe des cétacés. Ces mammifères avaient en effet des ancêtres terrestres qui ont commencé à conquérir le milieu marin il y a environ 50 millions d'années. Les anciennes formes aquatiques de cétacés comprennent par ailleurs des espèces géantes et carnassières dont le comportement devait probablement leur permettre de figurer parmi les plus grands prédateurs marins de leur temps. Certaines de ces espèces sont classées au sein des basilosauridés, dont certains spécimens pouvaient atteindre 20 mètres de long et peser près de 60 tonnes. Ces prédateurs marins sont connus grâce à la découverte d'éléments squelettiques mais jusque-là aucun crâne complet n'avait été décrit.

Une nouvelle espèce de « monstre marin » ?

Le fossile, un crâne complet de basilosaurus, a été découvert dans le désert d'Ocucaje au Pérou à la fin de l'année 2021. Ce crâne de 1,35 mètre de long est à présent exposé au musée de Lima.

Le crâne de la nouvelle espèce de basilosaurus comprend les dents du spécimen, dont la morphologie et la taille permettent de supposer que ce mammifère était l'un des plus grands prédateurs marins de son temps. © Ernesto Benavides, AFP

Le spécimen a été trouvé dans un gisement datant de 36 millions d'années, ce qui correspond à la fin de l'Éocène, dans une zone qui était à l'époque une mer peu profonde. Il devait mesurer au moins 12 mètres de long. La présence de dents complètes, de la totalité du crâne et de la mandibule permet par ailleurs aux paléontologues qui étudient le « prédateur d'Ocucaje » de dire que ce dernier ne ressemble à aucun autre dans le monde et qu'il pourrait s'agir d'une nouvelle espèce. D'après l'examen de son crâne ainsi que des données relatives à d'autres basilosaurus, ce « monstre marin » devait être au sommet du réseau trophique et se nourrir notamment de mammifères marins et de requins.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !