Ces ptérosaures à dents volaient au Sahara il y a 100 millions d'années

Classé sous :paléontologie , ptérosaure , maroc

Il y a 100 millions d'années, le Sahara bénéficiait d'un climat quasi tropical, avec de vastes marais, des rivières abondantes en poissons et peuplées de féroces carnivores. Parmi ces derniers figuraient les ptérosaures, des reptiles géants dont certains pouvaient avoir des tailles impressionnantes. Une équipe internationale de scientifiques dirigée par l'université Baylor vient ainsi d'identifier trois nouvelles espèces de ptérosaures africains, des fossiles découverts dans un petit village appelé Beggaa, juste à l'extérieur d'Erfoud dans le Sud-Est marocain. « Les fossiles de ptérosaures sont très rares, la plupart étant trouvés en Europe, en Amérique du Sud et en Asie », explique Megan Jacobs, doctorante en géosciences à l'université Baylor et principal auteure de l'étude parue dans le journal Cretaceous Research. L'une des espèces, Anhanguera, n'était auparavant connue qu'au Brésil. Une autre, Ornithocheirus, n'avait jusqu'à présent été trouvée qu'en Angleterre et en Asie centrale.

« Malgré leurs trois à quatre mètres d'envergure, ces ptérosaures étaient de véritables poids plumes, avec des os aussi fins que du papier et remplis d'air, très semblables à ceux des oiseaux. Cela a permis à ces créatures d'atteindre des tailles incroyables tout en étant capables de décoller et de s'envoler », décrit la scientifique. Ils étaient ainsi capables de survoler l'eau sur des centaines de kilomètres pour dénicher leur nourriture, en repérant et saisissant les poissons en vol grâce à leur bec garni de longues dents en forme d'épi. Une technique de pêche utilisée encore aujourd'hui par les condors et les albatros (qui eux n'ont pourtant pas de dents).

Anhanguera avec ses compatriotes Coloborhynchus et Ornithocheirus, deux autres dinosaures dentés découverts au Maroc. © Megan Jacobs