La formation de Shishugou apparaît comme une région aride et inhospitalière sur cette image. Mais pendant le Jurassique moyen, c'était une région marécageuse où vivaient de nombreux reptiles et dinosaures. Elle constitue aujourd'hui d’extraordinaires archives qui nous parlent de mondes perdus. © James Clark

Planète

Kryptodrakon progenitor, reptile volant, plus vieil ancêtre des ptérodactyles

ActualitéClassé sous :paléontologie , pterodactyle , ptéranodon

Grâce à la découverte de Kryptodrakon progenitor en 2001 dans la formation de Shishugou en Chine, on sait que les premiers ptérosaures ancêtres des ptéranodons sont apparus cinq millions d'années plus tôt qu'on ne le pensait. Ce reptile volant qui vivait voilà 163 millions d'années nous permet de préciser les origines des ptérodactyles.

Les ptérosaures, dont le plus connu est le ptéranodon, n'étaient pas des dinosaures, même s'ils ont vécu pendant une partie du Jurassique et ont existé jusqu'à la fin du Crétacé. Ces reptiles volants n'étaient pas non plus les ancêtres des oiseaux, mais ils continuent à être emblématiques de l'époque des dinosaures et à fasciner les paléontologues amateurs et professionnels. Voilà que des chercheurs menés par James Clark du Columbian College of Arts and Sciences à Washington et Brian Andres de l'université de Floride du Sud, tous deux des paléontologues états-uniens, viennent de publier avec leur collègue Xu Xing un intéressant article sur les ptérodactyles dans Current Biology.

Les scientifiques y annoncent qu'ils ont découvert et identifié les restes fossiles du ptérodactyloïdé le plus primitif et le plus ancien à ce jour. La nouvelle espèce a reçu le nom de Kryptodrakon progenitor. Son étymologie (Krypto, « caché », qui se dit hidden en anglais et drakon, « serpent ») est une allusion au fait qu'il a été trouvé non loin du lieu de tournage d'un célèbre film d'arts martiaux, Crouching Tiger, Hidden Dragon, qui est sortie en France sous le titre Tigre et Dragon.

Quelques-uns des restes fragmentaires de Kryptodrakon progenitor. Ils sont mis en relation avec le schéma du squelette de Pterodactylus antiquus. La barre d'échelle vaut 50 mm. © Brian Andres, Peter Wellnhofer

Les ptérodactyloïdés, une radiation évolutive au Jurassique moyen

Kryptodrakon progenitor vivait il y a environ 163 millions d'années dans une région du nord-ouest de la Chine bien connue des paléontologues, puisque c'est là que l'on peut y explorer la célèbre formation de Shishugou. À l'origine, il s'agissait d'une région couverte de marais bordant une petite chaîne de montagnes parsemée de volcans. Elle était habitée par les dinosaures, de petits crocodiles et des amphibiens dont on trouve les restes empilés les uns sur les autres dans de petites dépressions qui semblent avoir été remplies par des boues d'origines volcaniques faisant penser à celles des lahars. La formation de Shishugou est donc particulièrement riche en fossiles de dinosaures et de reptiles de toutes sortes, qui se sont trouvés piégés dans ces boues et ont rapidement été ensevelis, d'où la bonne conservation des fossiles retrouvés. C'est dans cette formation que l'on a découvert Guanlong wucaii.

Avec 1,37 m d'envergure environ, Kryptodrakon progenitor est le deuxième ptérosaure découvert dans la formation de Shishugou. Il permet de mieux comprendre comment sont apparus les premiers pterodactyloïdés, qui donneront naissance des millions d'années plus tard au fameux Quetzalcoatlus, avec ses 14 mètres d'envergure. Il semble clair que les pterodactyloïdés d'origine vivaient, et ont évolué, dans des environnements terrestres plutôt que dans les environnements marins où d'autres spécimens de ptérosaure apparentés anciens avaient jusqu'à présent été trouvés. Les ptérodactyloïdés viendraient d'un groupe de reptiles volants ayant subi une radiation adaptative explorant un chemin évolutif dans ces environnements, un peu à la façon des chauves-souris et des autres vertébrés volants modernes.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi