L'ancêtre de la baleine utilisait ses « mains » pour nager, et loin !

Classé sous :paléontologie , baleine , cétacé

Les ancêtres des baleines que nous connaissons étaient un groupe de mammifères à quatre pattes. On ne comprend pas totalement comment ces animaux, apparemment terrestres, sont devenus marins. Néanmoins, la découverte des ossements d'une nouvelle « baleine à pattes », au Sénégal, nous éclaire sur la façon dont elles traversaient les mers : à la manière des chiens. Et sur de très longues distances ! Ce groupe d'espèce a été retrouvé en Inde, dans le Pacifique, et maintenant en Afrique : le squelette dévoilé confirme ainsi que la dispersion des cétacés n'a pas eu lieu lors d'un seul événement de colonisation.

Daté de 43 à 41 millions d'années, le fossile se situe au milieu de la transition entre créature terrestre et marine, qui a eu lieu il y a 50 à 35 millions d'années. Les modèles 3D de ses membres antérieurs suggèrent qu'il utilisait ses « mains » pour nager. Si les os n'expliquent pas complètement la façon dont il procédait, ils montrent tout de même que les ancêtres des cétacés ont essayé plusieurs nages avant de se décider sur la façon ondulatoire des baleines modernes, qui utilisent leurs nageoires pour la direction.

Peregocetus pacificus est un des ancêtres des baleines qui pouvait marcher à quatre pattes tout en étant bon nageur. © Cell Press, Olivier Lambert et al., Current Biology, 2019
Pour en savoir plus

Ce nouvel ancêtre des baleines avait quatre pattes et des sabots

Article publié par Floriane Boyer le 5 avril 2019.

Les ancêtres des baleines marchaient sur la terre ferme. La découverte au Pérou du fossile âgé de 42,6 millions d'années appartenant à une nouvelle espèce de cétacé, baptisée Peregocetus pacificus, éclaire un peu plus l'histoire de leur conquête de l'océan. Peregocetus pacificus était en effet un animal à quatre pattes semi-aquatique. La forme de ses membres, dont les doigts se terminent par de petits sabots, et de sa hanche, suggère qu'il pouvait se tenir debout. Par ailleurs, ses pattes postérieures, larges, dotées de longs orteils et vraisemblablement palmées, ainsi que les vertèbres de sa queue, rappelant l'anatomie des castors et des loutres, indiquent qu'il était bon nageur. Il mesurait, en comptant la queue, jusqu'à 4 mètres de long.

Peregocetus pacificus était capable de marcher sur ses quatre pattes et de nager en s'aidant notamment de sa queue. © Cell Press, Olivier Lambert et al., Current Biology, 2019

Les cétacés sont apparus il y a 50 millions d'années, durant l'Éocène, en Asie du Sud. Peregocetus pacificus est la plus ancienne baleine quadrupède découverte aux Amériques et la première du Pacifique, selon Olivier Lambert, auteur principal de l'étude parue dans Current Biology. Son fossile a été retrouvé en 2011 dans des sédiments marins au niveau de la plage Playa Media Luna, au Pérou.

Les premiers cétacés sont donc arrivés très tôt aux Amériques, en moins de 10 millions d'années. D'après les chercheurs, ils ont profité de courants océaniques favorables et de la distance deux fois plus courte qu'aujourd'hui séparant l'Afrique de l'Amérique du Sud au milieu de l'Éocène, pour migrer de l'Asie en longeant les côtes nord et occidentales de l'Afrique, atteignant d'abord l'Amérique du Sud avant de rejoindre ensuite l'Amérique du Nord.

Description en vidéo par Olivier Lambert de Pergocetus pacificus, un nouveau cétacé quadrupède semi-aquatique âgé de 42,6 millions d'années découvert au Pérou, et de la migration des ancêtres des baleines de l'Asie du Sud dont ils sont originaires aux Amériques. © Cell Press, YouTube