Planète

Quand les baleines avaient quatre pattes...

ActualitéClassé sous :paléontologie , baleine , ancêtre des baleines

La découverte de fossiles plus complets d'un lointain ancêtre des baleines montre qu'il possédait encore des pattes arrière dont il se servait pour nager. L'évolution ayant mené du Pakicetus aux baleines modernes est donc maintenant un peu mieux connue.

Une partie de l'évolution des baleines, de Georgiacetus à Odontoceti. Crédit : The University of Alabama

Les états de l'Alabama et du Mississipi ont depuis longtemps fourni des renseignements sur les ancêtres des baleines. Dès le début du XIXième siècle, et même si leur nature avait été initialement mal comprise, des squelettes de Basilosaurus étaient assez fréquemment retrouvés. Il s'agit de mammifères ayant vécu entre -40 et -34 millions d'années environ, à une période de l'histoire de la Terre connue sous le nom d'éocène.

Aujourd'hui, Mark D. Uhen , un paléontologue du Muséum d'Histoire Naturelle de l'Alabama et grand spécialiste de l'évolution des cétacés, vient de publier dans la revue Journal of Vertebrate Paleontology un article au sujet de fossiles plus complets de Georgiacetus vogtlensis. Ces derniers ont été retrouvés près de Coffeeville, au sud-ouest de l'Alabama et près de la ville de Newton, au sud-est du Mississipi. Bien que des fossiles de cette espèce disparue aient déjà été retrouvés, c'est la première fois que l'on peut voir à quoi ressemblait l'arrière de l'animal.

L'apprentissage de la nage au fil de l'évolution

Contrairement aux ancêtres proches des baleines connus jusqu'à présent, comme DorudonGeorgiacetus vogtlensis ne possédait pas de nageoire caudale mais bel et bien une paire de pattes, comme on peut le voir sur le schéma en bas de cet article. Il était donc plus proche d’Ambulocetus, qui vivait il y a environ 50 millions d'années. La présence de larges pieds suggère, d'après Uhen, que l'animal utilisait ses membres arrière d'une manière similaire à celle dont ses descendants se servent de leur nageoire caudale, c'est-à-dire avec des ondulations de haut en bas.

Les vertébrés capables de nager emploient différentes techniques, comme celles consistant à pagayer avec leur quatre membres ou seulement leur pattes arrières, ou encore à l'aide d'ondulations ou d'oscillations de leur queue, comme c'est le cas des dauphins. On pensait généralement que les baleines avaient évolué en utilisant tous les types de nages possible successivement, à l'exception de mouvement d'ondulation des hanches. Il semblerait bien, à la lumière de cette découverte, que ce n'était pas le cas. Cette étape n'aurait pas été sautée.

Cela vous intéressera aussi