Planète

Le premier ancêtre nageur des cétacés était-il un daim miniature ?

ActualitéClassé sous :paléontologie , Hans Thewissen , indohyus

Un ongulé de la taille d'un raton-laveur serait un bon candidat pour le statut de chaînon manquant entre les cétacés et leurs lointains ancêtres terrestres. Il aimait déjà l'eau mais il se nourrissait sur la terre ferme. Il était de plus herbivore, bousculant quelques hypothèses...

Pakicetus, un ancêtre de la baleine plus ancien, et qui préférait la terre ferme. © Carl Buell / http://www.neoucom.edu/Depts/Anat/Pakicetid.html

Il y a 48 millions d'années, un petit mammifère ongulé, aux pattes fines, ressemblant à un daim actuel mais mesurant moins d'un mètre, vivait à proximité immédiate des rivages. D'après Hans Thewissen, du Northeastern Ohio Universities College of Medicine and Pharmacy, et ses collègues, il s'agirait du premier ancêtre nageur de tous les cétacés (baleines, dauphins, marsouins...). Ils l'affirment dans une récente publication de la revue Nature. Découvert en Inde le petit animal a été baptisé Indohyus.

On savait déjà que les cétacés partagent un ancêtre commun avec les hippopotames et Hans Thewissen lui-même travaille depuis une dizaine d'années sur le sujet. Il avait déjà proposé un ancêtre probable, pakicetus, un mammifère ongulé (un grand groupe rassemblant de nombreux animaux, de la chèvre à l'éléphant), de la taille d'un loup et découvert au Pakistan.

Ceci est une baleine. © Carl Buell

Indohyus se rapproche des artiodactyles (caractérisés par un nombre pair de doigts), qui comprennent aujourd'hui, entre autres, les hippopotames et les ruminants. Plus précisément, le petit daim serait apparenté aux raoellidés, une famille disparue. Plusieurs détails anatomiques évoquent une ressemblance avec les actuels cétacés, comme la présence d'un épaississement osseux dans l'oreille interne (involucrum), la structure des prémolaires et l'orientation des yeux.

Mais Indohyus montre des caractéristiques propres qui le rendent intéressant : il menait une vie en partie aquatique, selon les chercheurs. On tiendrait donc là le premier ancêtre des cétacés à s'être jeté à l'eau. Pour affirmer ce mode de vie, l'équipe de Hans Thewissen s'appuie sur l'épaisseur et la densité des os des membres. Nettement plus élevées que celles de la majorité des mammifères, elles se rapprochent de ce que l'on observe chez les hippopotames et les phoques. Pour les auteurs de l'étude, le petit animal devait marcher sous l'eau, comme l'illustre le dessin réalisé par Carl Buell.

Hans Thewissen examine une roche contenant des fossiles d'ancêtres de cétacés, découverts au Pakistan. © H. Thewissen

L'eau comme refuge

La structure des dents indique un régime herbivore, ce qui est une surprise. On pensait en effet que les ancêtres des cétacés avaient commencé à fréquenter le milieu aquatique pour y chasser les poissons. Indohyus, expliquent les chercheurs, ne devait même pas se nourrir dans l'eau. En effet, une analyse isotopique des dents montre une teneur en carbone 13 plus élevée que celle mesurée chez les premiers cétacés herbivores de l'éocène. Les auteurs en concluent que le daim miniature se nourrissait de plantes terrestres. Ils avancent que ses habitudes aquatiques étaient une manière d'échapper à ses prédateurs terrestres. En Afrique, un petit mammifère, le chevrotain africain, a aujourd'hui la même habitude.

Il semble que ces conclusions ne fassent pas l'unanimité parmi les paléontologues. Mais il en est toujours ainsi des théories nouvelles... D'autres études de squelettes seront nécessaires pour mieux comprendre cet extraordinaire retour à la vie aquatique qui s'est étalé sur des millions d'années.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi