Un système d'alerte anticipée aux séismes va être mis à la disposition du grand public japonais en septembre 2007.
Cela vous intéressera aussi

C'est en analysant les secousses primaires qui se propagent rapidement autour de l'épicentreépicentre du séisme, détectées par un réseau de plus de 1000 capteurscapteurs répartis sur l'archipelarchipel japonais, que les scientifiques prévoient l'intensité des secousses secondaires, plus lentes mais qui provoquent l'essentiel des dégâts. A partir d'une magnitudemagnitude de 5 sur l'échelle japonaise Shindo (intensité à partir de laquelle les piétons éprouvent des difficultés à se déplacer et des objets peuvent tomber des étagères, soit environ 5,5 à 6 sur l'échelle de Richteréchelle de Richter) un message d'alerte sera diffusé en un dixième de seconde vers les téléphones IPIP, les téléphones mobiles, la sécurité civile et les média.

Le système permet de prévenir 10 à 40 secondes avant l'arrivée des premières secousses destructrices, ce qui permet de minimiser les dommages en appliquant quelques mesures de sécurité, comme couper la distribution du gazgaz, arrêter les ascenseursascenseurs à l'étage le plus proche, arrêter les trains et les industries sensibles.

Grace au système Japonais, l'alerte au séisme pourra être donnée 40 secondes avant la secousse.

Grace au système Japonais, l'alerte au séisme pourra être donnée 40 secondes avant la secousse.

D'ici sa mise en service en septembre, une campagne de d'information va être menée auprès de la population japonaise pour les préparer à l'utilisation efficace de ces alertes. On estime que le système peut réduire de 82% le nombre de victimes des tremblements de terreterre majeurs.

Par Hadrien Croubois.