Alors qu'ils étaient partis en exploration autour de la dorsale médio-Atlantique, où la profondeur de l'océan dépasse le kilomètre, des chercheurs sont tombés sur un phénomène étonnant : une série de trous creusés à intervalles réguliers dans le fond sablonneux à plus de 2.000 mètres de profondeur. Et aucune explication n'existe à ce jour pour justifier leur présence.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Les grands fonds marins, ces dépotoirs ignorés Les grands fonds océaniques seraient bien plus pollués qu’on ne le pense, comme en témoignent ces images prises dans le Pacifique à plusieurs centaines de mètres de profondeur.

Près de la dorsale médio-atlantique se trouve la zone de fracture de Charlie Gibbs, où la profondeur varie entre 700 mètres et plus de 4.500 mètres. Une équipe de la NOAANOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration) s'y est aventurée et y a fait une découverte étonnante le 23 juillet : une série de trous creusés dans le sable à 2.540 mètres de profondeur, presque parfaitement alignées et placés de manière régulière ! Ils l'ont été au niveau de la crête d'un volcan sous-marin au large des Açores.

« Nous avons observé plusieurs de ces ensembles sous-linéaires de trous dans les sédiments. Ils ont déjà été signalés dans la région, mais leur origine reste un mystère, explique le communiqué de la NOAA. Bien qu'ils semblent presque fabriqués par l'Homme, les petits tas de sédiments autour des trous leur donnent l'impression d'avoir été creusés par ... quelque chose. »

Une autre vue de l'étrange ligne de trous © NOAA Ocean Exploration
Une autre vue de l'étrange ligne de trous © NOAA Ocean Exploration

Leur présence n'est toujours pas expliquée à ce jour

Autour des trous, les chercheurs ont observé grâce au véhicule télécommandé des petits tas de sédiments creusés tout autour des trous, suggérant qu'ils ont bien été creusés. Impossible cependant de savoir s'ils sont connectés sous le sol. N'ayant pas d'indices sur leur provenance, les scientifiques ont proposé aux internautes d'émettre des hypothèses quant à leur origine. Et ils n'ont pas été déçus ! ÉtoilesÉtoiles de mer qui font la roue, nouvelles espèces de crabes, remontées des fonds marins ou encore des aliens..., les théories vont bon train sur les réseaux sociaux.

Le plus probable selon la NOAA est que ces trous correspondent à « une excavation par un organisme vivant dans les sédiments ou un creusement et un enlèvement, peut-être via un appendice d'alimentation », mais pour eux, cette découverte est surtout un rappel que nous connaissons très peu de choses sur les fonds marins et la vie qui s'y trouve.