Les scientifiques du Service de recherche agricole du Texas font des heures sup’ la nuit, dans les champs, pour traquer les insectes qui aident discrètement les agriculteurs à se débarrasser des ravageurs...
Cela vous intéressera aussi

Parmi les auxiliaires de l'agricultureagriculture, il y a les pollinisateurs, les fertiliseurs et les prédateurs de ravageurs. Ces derniers agissent de jour comme de nuit, peut-être même bien plus après le coucher du soleilsoleil. Ils dévorent notamment les œufs des lépidoptèreslépidoptères, tels que Helicoverpa zea ou Spodoptera exigua, qui s'attaquent aux cultures de cotons, de maïsmaïs ou de sojasoja.

De ces prédateurs nocturnesnocturnes, deux se sont fait remarquer pour leur voracité : les araignéesaraignées coureuses, principalement Hibana futilis, et la blatte asiatique, Blattella asahinai. Les premières sont friandes du puceron sauteur du coton (Pseudatomoscelis seriatus), explique l'entomologisteentomologiste Bob Pfannenstiel, et 99% de leurs attaques se font de nuit.

<em>Cheiracanthium inclusum</em> dévorant des œufs de Saturniidés sur une feuille de cotonnier. © Bob Pfannenstiel/ARS

Cheiracanthium inclusum dévorant des œufs de Saturniidés sur une feuille de cotonnier. © Bob Pfannenstiel/ARS

Le jour et la nuit : deux mondes distincts

« Il y a une vie abondante et diversifiée sous terreterre, avec des prédateurs comme les CarabidésCarabidés, les Staphylinidés, les araignées, les criquets et les opilions » rappelle Jonathan Lundgren, entomologiste lui aussi. Comment un si grand nombre d'espècesespèces peuvent-elles coexister dans un espace aussi restreint que les premiers centimètres du sol ? Les recherches de Lundgren font penser que la séparationséparation temporelle jour-nuit pourrait être l'explication. « Ainsi, même si deux espèces de Carabidés sont abondantes dans un même espace restreint, ces animaux se rencontrent rarement lors de leur chasse. »

Il est nécessaire de développer les échantillonnageséchantillonnages d'insectesinsectes de nuit pour appréhender la totalité des interactions entre prédateurs et ravageurs. Cela permettra de développer des stratégies pour optimiser la protection des cultures.

C'est dans ce but que Pfannenstiel et Don Weber, du Laboratoire Comportement et Biocontrôle des Insectes Invasifs du Maryland, ont organisé un symposium en novembre 2008 sur le thème Saisir la Nuit : l'Etude Nocturne de la Prédation des Insectes apporte un Nouvel Eclairage.