Dans l'Ouest américain, les forêts de conifères sont de plus en plus la proie d'insectes ravageurs.
Cela vous intéressera aussi

Ces dernières années, des températures anormalement élevées ont en effet prolongé la duréedurée de vie des scolytes et autres dendroctones tandis que la sécheressesécheresse et des décennies de tolérance zéro dans la lutte contre les incendies ont laissé les forêts affaiblies et trop touffues, favorisant le développement des insectesinsectes.

De l'Alaska à l'Arizona et du Dakota du Sud à la Californie, différents types de coléoptèrescoléoptères dévastent de larges espaces de pins (pin jaune, pin tordu, etc.). Par endroit, le taux de mortalité atteint même 100%. Déjà au cours des années 1950, une sécheresse comparable avait entraîné la mort de deux tiers des arbresarbres mais de jeunes pousses étaient parvenues à recoloniser les forêts. Avec une mortalité supérieure, certains pins risquent de disparaître définitivement.

Selon les experts, ce phénomène pourrait faire partie d'un processus d'adaptation des écosystèmesécosystèmes au réchauffement climatiqueréchauffement climatique global.